Kogn Bi
Kogn Bi

Kogn bi: Actualités Rewmi du 16 06 2022

Actualités Rewmi du 16 06 2022: Mohamed Sylla, un jeune homme âgé de 17 ans, a été retrouvé mort mardi aux alentours de l’école élémentaire publique Kafountine 3. Selon des témoins, il aurait été poignardé par un agresseur qui voulait s’emparer de sa moto Djakarta…L’hivernage s’annonce à Dakar ! Ce mercredi matin, le ciel a ouvert ses vannes dans la capitale sénégalaise…L’ancien président de la Commission électorale nationale autonome (CENA), Mamadou Moustapha Touré, n’est plus. Il a passé 44 ans de sa vie à servir la justice…

 

Publicités

Découverte macabre

Mohamed Sylla, un jeune homme âgé de 17 ans, a été retrouvé mort mardi aux alentours de l’école élémentaire publique Kafountine 3. Selon des témoins, il aurait été poignardé par un agresseur qui voulait s’emparer de sa moto Djakarta. La famille de la victime réclame justice. « Nous avons retrouvé Mohamed Sylla sans vie dans des conditions très terribles. C’est ainsi que nous avons appelé les sapeurs-pompiers et la gendarmerie qui l’ont amené ici. C’est la tristesse totale dans toute la commune de Keur Mandoungo. Depuis le vendredi, nous sommes là, mais nous n’avons pas encore eu de retour venant de la gendarmerie, aucune explication », a déclaré Babacar Béye, membre de la famille de la victime. Par ailleurs, M. Béye exige toute la lumière sur la mort du jeune Mohamed Sylla. « Nous voulons que la justice fasse son travail. Nous voulons retrouver ces malfaiteurs. Nous allons nous rendre à Keur Mandongo pour amener la dépouille, mais nous ne comptons pas laisser cette affaire. Nous appelons la justice sénégalaise à poursuivre ses recherches pour nous expliquer comment Mohamed a rendu l’âme. Nous n’avons pas d’information concernant l’enquête », dit-il.

La Reine Máxima des Pays-Bas en visite au Sénégal

Sa Majesté la Reine Máxima des Pays-Bas effectue une visite au Sénégal du 15 au 16 juin 2022, en sa qualité de mandataire spéciale du secrétaire général des Nations Unies pour la promotion de services financiers accessibles à tous, qui favorisent le développement.  La mandataire spéciale a pour objectif de soutenir un éventail de priorités en matière de finance inclusive en étroite collaboration avec les principaux dirigeants et parties prenantes de chaque pays, ainsi qu’à rencontrer les clients locaux qui utilisent et bénéficient des services et produits financiers.

Il est prévu dans le cadre de cette visite des rencontres avec le Président Macky Sall, le ministre des Finances et du Budget Abdoulaye Daouda Diallo, le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération Amadou Hott etc. Elle rencontrera également les principaux ministères soutenant la mise en œuvre de la Stratégie nationale d’inclusion financière (Snif), notamment le ministère de l’Economie numérique et des télécommunications et le ministère du Commerce et des Pme.

La pluie fait des dégâts

L’hivernage s’annonce à Dakar ! Ce mercredi matin, le ciel a ouvert ses vannes dans la capitale sénégalaise. Une courte et forte pluie s’est abattue entre 8h et 9h sur Dakar et sa banlieue.  Dans la banlieue entre Yeumbeul et Thiaroye, les routes sont déjà  inondées et la traversée était difficile pour les transports en commun, Minibus Tata et autres cars rapides. Les risques d’inondations sont ainsi très probables cette année encore, dans la banlieue, mais également le long du tracé du Bus rapid Transit (BRT), du  fait des chantiers inachevés.  Accompagné d’un vent violent, les fortes pluies tombées dans la nuit du mardi à mercredi matin ont causé d’importants dégâts à Tamba. C’est le cas au quartier Saré Guilel et Afia dans la banlieue tambacoundoise. Les habitants des quartiers inondés interpellent les autorités pour des mesures urgentes, avant que leurs maisons ne soient entièrement détruites par les eaux.

Covid

Une petite hausse des nouvelles contaminations au coronavirus a été notée ce mercredi, par les services du ministère de la Santé et de l’action sociale dans son bilan bulletin épidémiologique. Onze (11) nouveaux cas ont été annoncés ce jour contre cinq (5) hier mardi, sur 821 tests effectués. Soit un taux de positivité de 1,33%.   Il s’agit tous des Cas issus de la transmission communautaire et répertoriés dans la région de Dakar. Selon la même source, un décès a été enregistré lors des dernières 24 heures et 05 malades ont été contrôlés négatifs et déclarés guéris. Le ministère de la Santé ajoute que l’état de santé des autres patients suivis était jugé stable et aucun cas grave n’a été enregistré. Actuellement, 22 patients sont sous traitement. A ce jour, le Sénégal a enregistré 86.186 cas de Covid-19, dont 84.195 guéris et 1.968 décès. Au total, 1 484 394 personnes ont été vaccinées depuis le lancement en février 2021 d’une campagne nationale de vaccination.

Suspension

Le gouvernement gambien a ordonné de suspendre les employés de l’Etat accusés de crimes sous la présidence de l’ex-dictateur Yahya Jammeh, le porte-parole du ministère de la Justice. Parmi eux, le commandant de l’unité anti-criminalité de la police, Gorgui Mboob, le directeur des opérations de l’Agence de lutte contre la drogue, Ebrima Jim Drammeh, et des membres de l’armée, de la police, des services de renseignement et des services pénitentiaires. Cette décision des autorités est l’une des mesures concrètes recommandées par une commission qui a enquêté pendant deux ans sur les crimes commis sous l’ère Jammeh et a soumis son rapport au gouvernement en novembre. Elle a dénombré entre 240 et 250 personnes mortes entre les mains de l’Etat et de ses agents.

L’ex président de la Cena est mort

L’ancien président de la Commission électorale nationale autonome (CENA), Mamadou Moustapha Touré, n’est plus. Il a passé 44 ans de sa vie à servir la justice avant de se retirer pour une retraite qui n’est pas totale. Entré dans la justice en 1952, à la faveur d’un concours peu après avoir quitté l’armée au grade de sergent, Mamadou Moustapha Touré est tout d’abord secrétaire des greffes à Dakar. L’année suivante et ce jusqu’en 1953, il est secrétaire des greffes à Gao (Mal), puis revient au Sénégal où il est secrétaire des greffes à Kaolack avant d’être greffier du tribunal de cette ville, de 1957 à 1960. Après un stage effectué à l’Institut des hautes études d’outre-mer de France, Mamadou Moustapha Touré est successivement juge de paix à Podor (1961-1962), juge d’instruction et président du tribunal de travail de Ziguinchor (62-64), juge d’instruction et président du tribunal de Ziguinchor (1964-1966), juge d’instruction et président du tribunal de Kaolack (1966-1969) et président du tribunal de Tambacounda (1969-1972).

Vérifier aussi

Moustapha Guirassy va auditer le personnel enseignant

Dans le cadre de la mise en œuvre des directives du conseil des ministres du …