Top Infos
Top Infos

« Kogn Bi » du 09 01 2023

« Kogn Bi » du 09 01 2023: Le président du Parti républicain pour le progrès (PrP), Déthié Fall, a exprimé sa vive préoccupation après la mort d’une cinquantaine de personnes dans un accident de la route à Kaffrine…Après l’annonce du tragique accident survenu sur la route de Kaffrine, plusieurs événements ont été reportés…La Côte d’Ivoire veut « reprendre des relations normales » avec le Mali après le retour samedi à Abidjan de 46 de ses soldats…

 

Vélingara pleure Moussa Soumboundou

 Moussa Soumboundou n’est plus. Cet activiste connu pour sa défense des intérêts des populations du Fouladou en particulier celles de Vélingara est mort dans un accident de la circulation sur l’axe Kaolack-Dakar à hauteur de Kaffrine. Moussa Soumboundou était le chauffeur du bus qui quittait Dakar pour Vélingara. Le bus « horaire » de Vélingara est entré en collision avec un autre, venant de Tambacounda en direction de la capitale.  A l’annonce de cet accident avec la mort sur place de Moussa Soumboundou, les populations de Vélingara sont plongées dans la tristesse. Le Fouladou et le Firdou pleurent un défenseur de la cause humaine. Activiste de renom, Moussa s’est illustré dans tous les combats dans cette partie du pays. Le manque de personnel qualifié à l’hôpital régional de Kolda, la volonté des populations d’ériger le centre de santé de Vélingara en hôpital niveau 2, le bradage des terres par des autorités municipales, le chômage endémique des jeunes, les pénibles travaux des femmes, Moussa Soumboundou en faisait un cheval de bataille.

 

Un agent de la RTS parmi les victimes

Quarante personnes ont été tuées et 87 blessées lors d’une collision entre deux bus, ont indiqué dimanche les pompiers. L’accident a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche, à 03H15 , près de la ville de Kaffrine, à environ 250 km au sud-est de la capitale Dakar, selon un communiqué de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers. Parmi les blessés figure un agent de la RTS, Papis Barry, qui officie à Tambacounda. En soins à l’hôpital Thierno Birahim Ndao, l’homme souffre d’une fracture à la jambe.

 

La réaction de Déthié Fall après l’accident

Le président du Parti républicain pour le progrès (PrP), Déthié Fall, a exprimé sa vive préoccupation après la mort d’une cinquantaine de personnes dans un accident de la route à Kaffrine. Dans un message reçu, il regrette le drame et appelle à des mesures urgentes pour renforcer la sécurité routière. Voici son post. « Chers compatriotes, C’est avec le réveil douloureux que nous avons reçu la très triste information de l’accident survenu à Gniby, dans le département de Kaffrine, et ayant fait, d’après le bilan provisoire, une cinquantaine de décès et de nombreux blessés. Je présente mes condoléances émues aux familles des disparus, à l’ensemble de la population sénégalaise, et prie pour le repos éternel des âmes des disparus. Je souhaite aussi un prompt rétablissement aux blessés. J’invite l’Etat du Sénégal à renforcer davantage les mesures urgentes et efficaces concernant la sécurité routière et le transport public de masse ».

 

Plusieurs événements reportés dont le concert de Wally

Après l’annonce du tragique accident survenu sur la route de Kaffrine, plusieurs événements ont été reportés. Le chanteur Wally Ballago Seck a annulé son concert prévu ce dimanche. Aussi, le lancement des travaux de Promovilles, en lutte le drapeau du maire Maguette Sène et la finale de la Coupe du maire Abdoulaye Saïdou Sow ont été tous reportés. D’autres événements suivront sûrement. Surtout après le deuil national de trois jours décrété par le Président Macky Sall.

 

Moussa Baldé présente ses condoléances

Les réactions des autorités se suivent, après le tragique accident survenu à Kaffrine. Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Moussa Baldé, originaire de Kolda, région qui a aussi enregistré le plus de victimes, se désole du drame. « C’est en partance de Ouagadougou (Burkina Faso) que j’ai appris avec beaucoup de peine la mort tragique de 40 de nos compatriotes dans un accident de la circulation survenu à l’entrée de Kaffrine. Je présente mes condoléances aux familles des victimes, notamment à celles originaires de la région de Kolda. Qu’Allah accueille les disparus au paradis », a écrit le Pr. Moussa Baldé, Président du Conseil départemental de Kolda.

 

Installation HCCT

Le chef de l’Etat Macky Sall a adressé de vives félicitations à Madame Aminata Mbengue Ndiaye. « Je félicite Madame la Présidente du Haut Conseil des collectivités territoriales, ainsi que tous les membres du HCCT pour les efforts déployés dans l’exécution de leur mission, malgré les moments difficiles que nous avons traversés avec notamment la pandémie Covid-19 », a-t-il lancé. Il a aussi révélé avoir noté la densité et la pertinence des productions, ponctuées de plus de « 500 recommandations aussi riches que variées » du Haut Conseil des Collectivités Territoriales. « Les problématiques que vous y abordez concernent, en effet, des sujets aussi divers que l’amélioration de l’Acte III de la décentralisation, la mise en place de la fonction publique locale, le financement et la fiscalité des collectivités territoriales, le statut des chefs de village et de quartier, l’environnement, l’habitat social, la modernisation de l’agriculture, entres autres domaines d’activités. Ces problématiques sont au cœur des préoccupations de l’État, des terroirs et des populations », a-t-il souligné.

 

Retour de soldats graciés au Mali

La Côte d’Ivoire veut « reprendre des relations normales » avec le Mali après le retour samedi à Abidjan de 46 de ses soldats qui étaient détenus à Bamako depuis près de six mois. Ces soldats, arrêtés le 10 juillet 2022, accusés d’être des « mercenaires » par le Mali et condamnés à 20 ans de prison, sont rentrés à Abidjan au lendemain de la grâce qui leur a été accordée par le chef de la junte malienne Assimi Goïta. L’avion de l’armée de l’air ivoirienne les ramenant dans leur pays a atterri peu avant minuit (locales et GMT) à l’aéroport d’Abidjan, ont constaté des journalistes de l’AFP. Les soldats, en tenue militaire, en sont sortis un à un en brandissant un petit drapeau ivoirien, et ont été accueillis à leur descente de l’appareil par le président Alassane Ouattara. Une cérémonie en présence des soldats, de leurs familles et des plus hautes autorités de l’Etat et de l’armée a immédiatement suivi, au cours de laquelle Alassane Ouattara a dit vouloir « reprendre des relations normales » avec le Mali. « Bien évidemment, maintenant que cette crise est derrière nous, nous pourrons reprendre des relations normales avec le pays frère qu’est le Mali, qui a besoin de nous et dont nous avons besoin également », a-t-il dit. Un porte-parole des soldats a remercié le chef de l’Etat et « le peuple ivoirien pour son soutien et sa solidarité agissante ». « Nous sommes heureux et soulagés de retrouver la mère patrie », a-t-il dit.

 

 

Vérifier aussi

Mahmoud Abbas

Démission au président Mahmoud Abbas: Pourquoi l’Autorité palestinienne change de gouvernement ?

Le gouvernement de l’Autorité palestinienne (AP) a remis lundi sa démission au président Mahmoud Abbas. …