Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Leur procès renvoyé: Yarga Sy et Cie maintenus en détention 

Renvoyés devant le tribunal correctionnel de Dakar pour actes et manœuvres à compromettre la sécurité publique ou à occasionner des troubles politiques ou à enfreindre les lois, Yarga Sy et 19 autres membres du parti Pastef ont vu leur demande de liberté provisoire rejetée ce mercredi 8 novembre. Les prévenus sont retournés en détention en attendant leur procès qui a été renvoyé au 22 novembre prochain. Un report dû à l’absence du prévenu Ansou Sané, lequel n’a pas reçu une citation à comparaître. Contrairement à ses coaccusés, Ansou Sané avait été laissé en liberté provisoire. 
Le sort de 20 membres du parti Pastef, dont Yarga Sy, devait être discuté ce mercredi 8 novembre, devant le tribunal de Dakar siégeant en matière correctionnelle. Mais, l’audience a été renvoyée au 22 novembre prochain. Le juge a motivé sa décision par l’absence du prévenu Ansou Sané qui n’a pas reçu une citation à comparaître. Dans la foulée, le président du tribunal a rejeté la requête de mise en liberté provisoire présentée par les avocats des prévenus, écroués depuis huit mois pour actes et manœuvres à compromettre la sécurité publique ou à occasionner des troubles politiques ou à enfreindre les lois.
Premier à prendre la parole, Me Babacar Ndiaye a déploré le report du procès. « On s’attendait que cette affaire soit retenue et plaidée. Pour des questions de convenances, ces personnes ne méritent pas d’être en prison. Ils ont été arrêtés pour leurs ambitions politiques. Aujourd’hui le Sénégal est privé de ses forces productives. Il faut leur accorder la liberté provisoire. Ils sont arrêtés arbitrairement depuis huit mois. Ils sont régulièrement domiciliés », a fait remarquer Me Ndiaye. Me Abdoulaye Tall a rappelé que les prévenus ont été arrêtés le jeudi 16 mars 2023, jour du procès en diffamation opposant le maire de Ziguinchor Ousmane Sonko au ministre Mame Mbaye Niang. « Si cette affaire avait atteri en flagrants délits, ils allaient être purement et simplement relaxés. Au niveau de la prison tout le monde suffoque. Ils étaient au nombre de 28 et deux ont bénéficié d’une liberté provisoire. Rendez leur justice. Faites en sorte qu’ils regagnent la société », a imploré Me Tall.
Même son de cloche pour son confrère Me Oumar Diallo qui a estimé que les comparants bénéficient de toutes les garanties de représentation en justice. Me Sow a souligné que Yarga Sy, poursuivi dans une autre procédure pour tentative d’assassinat sur la personne de son leader Ousmane Sonko, est agent de l’aéroport international Blaise Diagne « et au moment où nous parlons, son contrat de travail existe toujours », dit-il. Pour Me Amadou Aly Kane, il n’y a aucun risque d’altération de la vérité. « À défaut de les juger, il faut les remettre en liberté provisoire. Celui qui ne se présentera pas, sera jugé à défaut et conduit en prison », affirme-t-il.
Faisant ses observations, le représentant du Ministère public a indiqué que les prévenus sont poursuivis pour des faits graves. « Est-ce-qu’ils bénéficient d’une garantie de représentation en justice? Ceux qui ont plaidé pour eux ne sont pas chargés de veiller à leur représentation. Pour la bonne administration de ce dossier, le parquet demande le rejet de la demande de liberté provisoire et sollicite le maintien de la date du renvoi », a souhaité le procureur qui a été suivi par le tribunal.
KADY FATY 

Vérifier aussi

Dossier escroquerie présumée au Visa : Lac de Guiers 2 déféré, ce Jeudi

Le chef de file de l’écurie Walo, Lac de Guiers 2 sera déféré devant le …