Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Pour la libération de Pape Alé Niang : Reporter sans frontières et Amnesty sur la même longueur d’onde
Pour la libération de Pape Alé Niang : Reporter sans frontières et Amnesty sur la même longueur d’onde

Libération de Pape Alé NIANG: La CAP déroule son plan d’action

La Coordination des associations de presse (CAP) compte dérouler un plan d’action à partir de ce vendredi pour exiger la libération de Pape Alé Niang, envoyé en prison. Par ailleurs, Reporters sans frontières (RSF) demande la libération de Pape Alé Niang, journaliste d’investigation.

Réunie hier au niveau de la maison de presse, l’instance a décidé d’organiser : une marche virtuelle ce Vendredi à 12h00, un conseil des médias mercredi prochain, une réunion avec la société civile et la Raddho et une marche national vendredi 18 novembre. Interpellé sur le sens de cette démarche, Ibrahima Lissa Faye a expliqué que l’on pensait que le Sénégal avait dépassé cette phase-là. C’est-à-dire, mettre des journalistes en prison. « Depuis mercredi il est sous mandat de dépôt. Le juge a corsé le dossier et nous avons tenu une réunion d’urgence et au-delà de la CAP, d’autre se sont joint à ce combat. C’est un combat de principe et libérer la presse. Que chacun s’implique et qu’on ne connaisse plus ces dérives totalitaires », insiste Ibrahima Lissa Faye.

Vingt-deux points ont été abordés lors de la réunion et des actions prioritaires sont prévues. « On aura des actions concrètes jusqu’au vendredi prochain à Dakar et dans toutes les régions et on va démarrer par la marche virtuelle. Il s’agit d’une campagne digitale pour occuper les réseaux sociaux, mais aussi les sites d’informations et les journaux. Des messages à partager et ils seront mis en statut à 12h. » La Cap compte rencontrer les avocats de PAN pour faire le point et tenir une conférence de presse. Il a été décidé de faire un édito commun pour faire savoir à l’opinion que le monstre est revenu et qu’il renaît de ses cendres. « Il faut dire non à l’entrave des libertés de presse et à toute entrave contre les libertés de presse. Les organisations de la société civiles seront rencontrées et de dénoncer les conditions de l’arrestation de PAN », indique Lissa qui dit dénoncer « l’attitude du Procureur. » RSF demande la libération d’un journaliste d’investigation.

Dans cette cohorte de réactions, Reporters sans frontières (RSF) condamne la détention du journaliste Pape Alé Niang, poursuivi, entre autres, pour avoir diffusé des informations « nuisant à la sécurité ». Dans un communiqué, RSF demande « la libération immédiate du journaliste et appelle les autorités à protéger la liberté de la presse. » Selon l’instance, PAN a passé sa première nuit en prison. Le 9 novembre, le journaliste d’investigation Pape Alé Niang a été inculpé et placé sous mandat de dépôt par un juge sénégalais. « Il est poursuivi pour avoir divulgué des informations « de nature à nuire à la défense nationale », pour « recel de documents administratifs et militaires », et pour avoir diffusé de « fausses nouvelles de nature à jeter le discrédit sur les institutions publiques. »

Le communiqué révèle que : « dans un entretien avec RSF, l’un des avocats de Pape Alé Niang, Maître Ciré Clédor Ly, a qualifié de « montagne d’hérésies », les charges qui pèsent sur le journaliste. « Ces charges disproportionnées pourraient pousser d’autres journalistes à l’autocensure et bloquer toute initiative d’enquête au nom du droit du public à l’information. Il est anachronique de voir un journaliste en prison dans un pays comme le Sénégal, considéré comme l’une des démocraties les plus stables en Afrique et doté d’un paysage médiatique pluriel et foisonnant », dénonce la note. Et de poursuivre : « nous demandons aux autorités de libérer le journaliste Pape Alé Niang et d’établir un dialogue avec les acteurs de la presse. La dépénalisation des délits de presse n’est toujours pas effective au Sénégal et cela continue de poser problème. Les textes régissant les médias doivent être réexaminés. » Arrêté dimanche 6 novembre, Pape Alé Niang avait été placé en garde à vue pendant trois jours et inculpé, avant d’être incarcéré”, rappelle RSF.


MOMAR CISSE

Vérifier aussi

WhatsApp Image 2024 07 19 at 13.28.36

Réhabilitation du marché aux poissons de Soumbédioune: 100 places de tabliers prêtes à être utilisée

Les nouvelles infrastructures du marché aux poissons de Soumbédioune ont été inaugurée, hier en présence …