Locales 2022: L'association des juristes
Locales 2022: L'association des juristes

Locales 2022: L’association des juristes plaident pour une application de la loi sur la parité

Des membres de l’Association des juristes sénégalaises (AJS) ont invité jeudi les autorités compétentes à respecter les décrets d’application de la loi sur la parité, en vue d’une plus grande présence des femmes au sein des bureaux municipaux et des conseils départementaux, à l’issue des élections territoriales du 23 janvier 2022.

’’Le challenge, c’est qu’il y ait beaucoup de femmes dans les bureaux municipaux et au niveau du conseil départemental’’, a indiqué Marie Bernadette Amy Dione Diouf, membre du conseil d’administration de l’AJS. Elle s’exprimait au terme d’une session de renforcement de capacité organisée à Diourbel, sur le thème ‘’Promouvoir une démocratie participative et inclusive en faveur des femmes et des jeunes’’.
Conseillère technique chargée des affaires juridiques au ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des enfants, Mme Diouf faisait une présentation sur la participation politique et la parité. Elle estime que toutes les femmes doivent réclamer l’application de l’article 7 de la Constitution, qui dispose que la loi favorise un égal accès aux fonctions et aux mandats.  ‘’Il y a lieu de renverser la tendance et de faire appliquer l’article 7, en proposant une loi sur la parité pour les fonctions nominatives. C’est un combat déjà acquis, c’est simplement l’applicabilité des textes qui pose problème’’, a relevé la juriste.
Marie Bernadette Amy Dione Diouf assure que les femmes sont outillées juridiquement pour mener ce combat avec la Convention pour l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, le protocole de Maputo, les articles de la Constitution. Ce sont là, dit-elle, autant de mécanismes qui militent en faveur des femmes et d’un respect de la parité absolue.  ‘’Il faudrait qu’on veille à l’application des décrets de la loi sur la parité. C’est vrai qu’on a raté le premier coach, parce qu’il n’y a pas eu beaucoup de femmes têtes de liste’’, a-t-elle reconnu.
Mercredi, au premier jour de la rencontre, l’experte Coumba Guèye Ka, avait fait une communication sur les droits humains.  Les participantes ont par ailleurs échangé sur l’évolution des droits des femmes, thème d’une communication introduite par Zeynab Kane, de l’AJS.

A propos de Mor Fall

Check Also

DSC 9487 scaled

Locales 2022: Zahra Iyane Thiam reçoit la visite de Cheikh Abdou Gainde Fatma

A l’occasion de la dernière journée de la campagne Electorale, la candidate de la coalition …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR