Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Birame Soulèye Diop
Birame Soulèye Diop

Motion de Censure : Birame Soulèye Diop «clash» Wallu

Lors de cette rencontre avec des journalistes, le président du groupe parlementaire Yewwi askan wi est également revenu sur la motion de censure déposée son groupe et rejetée par l’Assemblée nationale lors de sa plénière du 15 décembre dernier. Et c’est pour se démarquer des raisons évoquées par son collègue président du groupe parlementaire « Liberté-Démocratie et changement », Mamadou Lamine Thiam.

Les députés de l’opposition parlementaire, membres du groupe parlementaire Yewwi askan wi, se disent favorables à l’ouverture des poursuites contre toutes les personnes incriminées dans le « carnage financier » relevé par le rapport de la Cour des comptes. En conférence de presse hier, mercredi 21 décembre, Birame Souleye Diop, président dudit groupe parlementaire, et ses collègues ont également exigé à la suite de leurs pairs du groupe parlementaire « Liberté-Démocratie et changement », la traduction de tous les ministres en tant qu’ordonnateurs des dépenses devant la Haute cour de justice.

Publicités

« Nous avons été convoqués le lundi 12 décembre pour la Déclaration de politique générale. Le dimanche 11, à 23 h 30, il a été tenu une réunion durant laquelle on devait statuer sur un certain nombre de sujets et quand la motion de censure a été synthétisée, à 23 h 34, j’ai appelé le président Lamine Thiam, sans succès. Le lundi, jour de la Déclaration de politique générale, à 8 h, je l’ai encore appelé encore une fois sans succès », raconte Birame Souleye Diop. Avant d’ajouter : « À 9 h 04 mn, il m’a lui-même rappelé me disant qu’il était dans les embouteillages. Lorsqu’il est arrivé à 9 h 45, je l’ai rejoint à son bureau pour lui présenter la situation. Il m’a fait savoir que son groupe avait tenu une réunion, mais que la motion de censure n’avait pas été évoquée. Aussi, il m’a expliqué que pour tenir une autre réunion, il fallait qu’il prenne les avis des hauts d’en haut. Je lui ai rétorqué que nous restions à l’écoute ».

Poursuivant son explication, le président du Groupe parlementaire Yeww Askan wi souligne avoir même sollicité des conseils de Mamadou Lamine Thiam du fait de son expérience parlementaire sur le «meilleur moment de dépôt de la motion » et ce dernier l’aurait orienté vers le député Mamadou Lamine Diallo contacté par son collègue Abass Fall. « Une réunion a même été tenue entre Mamadou Lamine Thiam, Mamadou Lamine Diallo et moi le mardi à10h. Le même jour à18h, une copie de la motion a été envoyée au président du groupe Wallu. Nous avons patienté jusqu’à 20 h avant de déposer la motion de censure », renseigne encore Birame Souleye Diop qui prône des rapports basés sur la vérité entre les deux groupes de l’opposition, nonobstant le fait qu’ils «ne sont pas tenus d’être d’accord sur tous les sujets »

DE LA HAUTE COUR DE JUSTICE

Juridiction spéciale, la Haute cour de justice est chargée de juger le président de la République pour haute trahison, le Premier ministre, les ministres poursuivis dans le cadre de l’exercice de leur fonction. Elle est composée de membres élus par l’Assemblée nationale après chaque renouvellement et, est présidée par un magistrat. Son organisation et sa procédure sont déterminées par une loi organique.

Depuis 1960, la Haute Cour de justice n’a jugé que deux anciens dignitaires. Il s’agit de l’ancien Président du Conseil, feu Mamadou Dia (condamné à 12 ans de prison en 1962), et le président du parti Rewmi Idrissa Seck (qui avait bénéficié d’un non-lieu total, en 2004, dans le cadre des chantiers de Thiès).

Vérifier aussi

telechargement 4 10

Fidélité à l’APR ou Perspectives Politiques: Cheikh Abdou Lahat Mbacké Gaindé Fatma confirme son ancrage dans la coalition Benno Bokk Yakaar

Quelqu’un qui confirme son amour et son ancrage au sein du Benno , c’est Serigne …