Présidentielle 2024 : Babacar Ndiaye de « Manko Suxali Sénégal » entre dans la course
Présidentielle 2024 : Babacar Ndiaye de « Manko Suxali Sénégal » entre dans la course

Probabilité d’un report de la présidentielle : Un proche de Sonko répond à Boubacar Kamara et Jules Diop

L’opposant Ousmane Sonko reste bloqué dans les starting-blocks surtout après la décision de la Cour suprême, qui a cassé et annulé le verdict du tribunal de Ziguinchor, ordonnant sa réintégration sur les listes électorales. Malgré cette position désavantageuse de son leader, Moussa Balla Fofana, membre du cabinet de l’ex-parti Pastef, annonce qu’il est « foncièrement opposé » au report de l’élection présidentielle du 25 février prochain.

Une proposition faite par l’opposant et candidat déclaré au scrutin présidentiel, Boubacar Kamara, et appuyée par l’Ambassadeur représentant du Sénégal à l’Unesco, Souleymane Jules Diop. L’ancien ministre, saluant « la position courageuse » de l’opposant, a suggéré la nécessité de réfléchir sérieusement à la préparation de la classe politique sénégalaise pour l’élection à venir, en considérant l’option de reporter le scrutin afin de résoudre les divers contentieux existants..

« Le report n’est pas envisageable parce que c’est ce que voudrait le régime », réagit l’invité d’Aïssata Ndiathie Fall, devant le Jdd, ce dimanche 19 novembre, sur iRadio et Itv.

Pour augmenter leurs chances, il préconise « d’avoir une stratégie d’ensemble » au sein de l’opposition. « Pour moi, qu’il y ait plusieurs blocs autour de trois, quatre ou cinq candidats forts, c’est tout à fait normal. Maintenant, qu’il y ait des cadres de concertations pour qu’on puisse avoir des élections transparentes, et mettre une pression au candidat en face, c’est une bonne chose. On peut éviter les extrêmes », argumente-t-il.

Ainsi, interrogé sur la nouvelle coalition d’opposition, qui a vu le jour le 11 novembre dernier, et dénommée le Front pour l’inclusivité et la transparence des élections (Fite, courage en wolof), sans Taxawu Sénégal de Khalifa Sall, et le Parti démocratique sénégalais (Pds) de Karim Wade, le membre de l’ex-Pastef est d’avis qu’il faut savoir mettre de côtés toutes les considérations et faire focus sur l’objectif » qui est « de tourner la page » du régime de Macky Sall.

« Les prochaines élections, ce sera contre les candidats du projet contre les candidats du système », indique-t-il.

À propos Mor Fall

Vérifier aussi

Conseil constitutionnel: Le dernier dialogue du grand Manitou

Lundi et mardi, le président Macky Sall va  rencontrer les forces vives de la Nation …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *