Relance du secteur économique: La contribution du MEDS hautement saluée

La présidente du Haut Conseil du dialogue social, Innocence Ntap Ndiaye a présidé la 22e session de l’Assemblée Générale du Mouvement des Entreprises du Sénégal ( MEDS) occasion saisie pour la patronne du HCDS de louer la contribution du MEDS dans le secteur économique sénégalais.

Le mouvement des entreprises du Sénégal a tenu sa 22e assemblée générale. Selon la présidente du Haut conseil du dialogue social, Innocence Ntap Ndiaye, le mouvement des entreprises du Sénégal (MDES) est une organisation qui s’illustre à longueur d’années par des initiatives hardies en faveur d’un dégel de l’environnement devant permettre aux opérateurs d’agir avec sérénité dans le respect des lois afin d’assurer une croissance inclusive gage d’une reprise, voire d’une embellie, dans la durée. « Piloter une entreprise n’est pas une sinécure. Loin de là.

Publicités

Aux questions de fond que charrie la gestion s’ajoute la rareté d’une solidarité que le MEDS du Président Mbagnick Diop érige en vertu cardinale et cultive dans les rapports entre membres pour résister aux assauts d’une conjoncture pas toujours souriante », dit-elle. Et de renchérir: « Cette assemblée générale vous servira de plateforme pour harmoniser vos positions sous la houlette de votre Président qui, faut-il le rappeler, détient un important portefeuille relationnel pour décanter des situations délicates. Proche du terrain et de ses équipes, le président du MEDS incarne bien le Mouvement et sait donner du sens à sa vision tout en faisant entendre sa voix ». De son avis, leurs propositions et suggestions sont bien accueillies dans les sphères du pouvoir qui vous sait gré de leurs capacités d’anticipation et de leurs incomparables aptitudes à susciter l’adhésion. « Par la singularité de vos contributions, vous êtes parvenus à un positionnement clair qui vous distingue sans vous isoler du débat général sur les grandes questions qui agitent l’échiquier sociopolitique », se félicite-t-elle. Et d’ajouter : » Les derniers évènements du MEDS sont là pour accréditer la centralité de votre organisation déjà identifiée comme un partenaire de choix dans les intenses transformations en cours par le biais du Plan Sénégal Emergent (PSE) et le PAP2A censés donner une impulsion nouvelle à notre économie en quête d’embellie ».

En ce sens, elle laisse entendre que le forum du 1er Emploi est perçu par les jeunes comme une bouffée d’oxygène, une plateforme où convergent tous les acteurs de l’économie réelle rompus aux offres de diversification dans un contexte d’expansion du numérique et de dématérialisation des échanges. « Les différentes instances de délibération du MEDS préparent les membres aux enjeux du futur, notamment les synergies d’actions autour d’écosystèmes robustes devant permettre à tous d’innover et d’inventer, fait-elle savoir. Il s’agira pour elle, pour cette assemblée générale de s’arrêter un instant pour jeter un regard discursif sur le bilan du MEDS et évaluer leurs  actions et leur impact sur les mutations économiques et financières du Sénégal en particulier et du monde en général. » Vos travaux qui sont ceux de la maturité et de l’affirmation offriront l’occasion de faire une rétrospective de votre parcours élogieux et de dessiner la trajectoire que vous entendez  pour l’avenir.

Cette trajectoire, fidèle à vos principes, sera sans doute marquée du sceau de l’engagement, de la responsabilité et de l’efficacité », tient-elle à préciser. A l’en croire, face aux mutations en cours, la taille compte. « Un tissu de PME est certes nécessaire pour entretenir la dynamique transformationnelle mais l’équilibre se joue quand des champions sortent du lot pour dominer des segments de marchés, même au prix d’une âpre concurrence sur fond de compétitivité », laisse-t-elle entendre.

NGOYA NDIAYE

 

 

Vérifier aussi

Nouveau gouvernement de Sonko : Le PDS porte plainte contre « Direct News »

Le Parti démocratique sénégalais (Pds) a porté plainte contre le journal Direct News pour « diffamation, distribution …