Situation économique du Sénégal :Mamadou Moustapha Ba, ministre des finances et du budget maîtrise les rouages des finances publiques de l’Etat

Le ministre en charge des finances du Sénégal et M. Gemayel chef de mission du Fmi ont conjointement animé une conférence de presse pour échanger de manière approfondie sur la situation économique du pays .Et dans le cadre de l’accord de financement conclu avec le Fmi le Sénégal va bénéficier d’un soutien financier substantiel notamment à travers la facilité pour la résilience et la durabilité.

Au titre de l’accord de financement conclu en 2023 avec le Fmi l’Etat bénéficie d’un mécanisme élargi de crédit et de la facilité élargie de crédit combiné à la facilité et la durabilité lesquels par l’apport substantiel de ressources d’un montant de 1.853 milliards de dollars devraient contribuer à fortifier la croissance se notre pays .Et consolider la gouvernance vertueuse des ressources publiques qui est notre ligne de conduite depuis une décennie a déclaré publiquement Mamadou Moustapha Ba.

Publicités

Ce programme sur 3 ans vise à renforcer la gestion des finances publiques à améliorer la gouvernance financière à promouvoir une économie plus résiliente et inclusive ainsi qu’à renforcer la résilience aux changements climatiques. Ledit programme avec la Fmi couvrant une période de juin 2023 -2026 se décline en quatre axes :Le renforcement de la gestion des finances publiques le renforcement de la gouvernance financière et l’amélioration du dispositif anti-blanchiment des capitaux et la lutte le financement du terrorisme la réalisation d’une économie plus résiliente et inclusive et le renforcement de la résilience aux changements climatiques.

Sur la déficit budgétaire de 3.0 le gouvernement vise à augmenter le taux de pression fiscale à 20 pour cent d’ici 2024 et à ramener le déficit budgétaire à 3 pour cent d’ici 2025 .Ce en s’appuyant sur une politique de relance économique et de création de richesse .Ainsi il s’engage à promouvoir l’inclusion sociale à travers des programmes et initiatives tels que les bourses de sécurité familiale et les programmes d’emplois des jeunes.
Notre feuille de route de 2012 à nos jours reste la même :bâtir une économie attractive résiliente mais aussi durable en vertu du principe de responsabilité qui nous lié aux générations futures.

Le plan d’action du gouvernement pour les 6 prochains mois permettra de conforter les résultats obtenus sur le plan de l’inclusion économique et sociale à travers les programmes d’équité sociale et territoriale que les sont les bourses de sécurité familiale le Pudc, le Puma, Promovilles, Pacasen urbain et rural .Il s’agira de multiplier les efforts investis dans la promotion des formations de l’apprentissage de l’entreprenariat et l’emploi des jeunes a souligné l’argentier de l’Etat.

Les perspectives économiques s’annoncent très bonnes avec la production d’hydrocarbures la poursuite des efforts de la stratégie des recettes à moyen terme. C’est ainsi qu’un budget de 7000 milliards de Fcfa est prévu en 2024 ,un montant record comparé au budget de 2012 qui était de 2344 milliards .La croissance économique est projetée de 12.4 ,le déficit budgétaire sera en baisse a rassuré le ministre des finances Moustapha Ba

Vérifier aussi

Riz Local

Filière du Riz Local: Les acteurs alertent sur une crise socio-économique dans la vallée

L’Association nationale des riziers tire la sonnette d’alarme pour  la survie de la filière riz …