Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

« Le Peuple » à la rescousse de Sonko

Un nouveau mouvement citoyen dénommé «Le peuple » a été lancé pour soutenir Ousmane Sonko.

Publicités

Les soutiens se multiplient en faveur de Sonko. Après le front pour la résistance anti-impérialiste, Frapp France Dakar, les députés de l’opposition, des membres des forces citoyennes s’invitent au combat. Il s’agit de Clédor Sène (Clair vision Guindi Askan), l’insulteur public numéro 1, Assane Diouf, et Abdoul Karim Guèye alias Xrum Xak (Nittu Deug valeur » et El hadji Mansour Mboup (Jeunesse au Pouvoir) ont lancé un nouveau mouvement citoyen dénommé « Le peuple ».

« Le Sénégal ne peut pas être un pays de dictature. Nous appelons à la résistance de façon publique et assumée », a martelé Clédor Séne lors de la conférence de presse de la « Coalition citoyenne Le Peuple », déterminée à empêcher l’arrestation du leader de Pastef Ousmane Sonko poursuivi dans une affaire de viol présumé.

Pour ce qui est de l’incitation à l’insurrection qui vaut une détention aux membres de Pastef,  » on ne peut pas les poursuivre et laisser libre le député Aliou Dembourou Sow qui a demandé de prendre des armes contre les détracteurs du troisième mandat », renchérit Clédor Sène face à la presse.

Car, « A chaque fois que le pays s’est embrasé, c’est toujours pour des questions de démocratie, de liberté. Ce fut le cas en 1988, en 2011 et ça va être la même situation en 2021 », prévient-il.

Ainsi, les membres du Collectif appellent « l’Etat du Sénégal de se ressaisir et de prendre cette affaire avec responsabilité sans esprit partisan ».

Aux députés du peuple, ils les interpellent en leur disant « qu’ils ne doivent pas être des comploteurs devant la liquidation d’une personnalité politique quelconque ».

Au procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, Clédor Sène et ses camarades l’invitent « à se saisir des dossiers qui intéressent les Sénégalais».

Clédor Sène et Cie demandent aux « autorités religieuses de s’adresser au président de la République, Macky Sall, et essaient de le sensibiliser et de le ramener à la raison avant qu’il ne soit trop tard ».

Car, estiment-ils, « Le Sénégal n’est pas la propriété de Macky Sall, Le Sénégal n’est ni une dynastie encore moins une monarchie. Le pouvoir n’est pas à léguer. La seule voix légitime de conquête du pouvoir au Sénégal demeure le suffrage universel ».

C. Dionne

Vérifier aussi

Top Infos

Top Infos Rewmi du 17/05/2024

Top Infos Rewmi du 17/05/2024: Plus de 500 migrants interceptés par la Marine nationale…Saccages au …