Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Dahra Djoloff : La  dame qui avait accouchée puis enterrée son bébé dans une bergerie, arrêtée 
Rixe mortelle à la zone de Captage: Un vendeur de café poignardé en plein cœur 

Thiès : Le corps sans vie d’une dame retrouvée dans des buissons

Le corps sans vie d’une femme a été découverte à Thiès dans des buissons. Cette dernière est une enseignante nouvellement nommée directrice d’une école primaire devait prendre service cette semaine. Une enquête est ouverte pour découvrir les auteurs de ce meurtre.

Les habitants du quartier Diassap se sont réveillés ce matin dans la consternation après la découverte du corps sans vie d’une dame. Selon les informations, il s’agit d’une enseignante âgée de 35 ans répondant au nom de Farmata Ibrahima Ly.

Publicités

Nommée directrice d’une école primaire à Thilogne, cette dernière devait prendre fonction cette rentrée. Un poste qu’elle ne va par ailleurs jamais occuper car elle est décédé à Thiès alors qu’elle se rendait à Dakar pour préparer l’ouverture des classes.

Selon la source, cette dernière avait quitté son village dans la nuit du 18 septembre et depuis lors, sa famille est restée sans nouvelles. Ainsi, ces derniers ont lancés dans les médias des avis de recherche qui n’ont rien donné jusqu’à vendredi dernier, un mois après sa disparition.

Son corps a été découvert par un groupe de talibés dans les buissons d’un verger situé entre Kawsara Fall et Pognène, non loin du chemin de fer. Ainsi la police, les pompiers et le service d’hygiène ont été tous alertés. Après le constat, l’enseignante sera inhumée le même jour au cimetière Madoki de Thiès, en présence de ses parents car son corps étant dans un état qui ne permettait pas une longue conservation.

Vérifier aussi

telechargement 9 4

Kédougou : 20 personnes arrêtées aprés le démantèlement des sites d’orpaillage clandestin à Saraya

La semaine dernière, les éléments de l’armée sénégalaise ont intensifié leur lutte contre l’orpaillage clandestin …