Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Viande impropre à la consommation: Les bouchers dissipent les craintes
Viande impropre à la consommation: Les bouchers dissipent les craintes

Viande impropre à la consommation: Les bouchers dissipent les craintes

L’intersyndicale des travailleurs du secteur primaire (Agriculture, Élevage et Pêche) a déposé une plainte contre le directeur de la SOGAS pour non contrôle auprès des services avant l’abattage des animaux. Ce que les bouchers ont démenti concernant cette histoire de Viande impropre. 

Après la plainte déposée contre le Directeur de la SOGAS, les vendeurs de viande ont réagi. Dans les marchés de Fass et de Gueule-Tapée, les vendeurs de viande se prononcent. Pour Moussa Seck, vendeur de viande au marché Fass, il est impensable de vendre de la viande à risque et sans tampon. « C’est un risque pour la population car après tout, nous sommes aussi des Sénégalais.

Publicités

Le Directeur de la SOGAS lui-même nous a certifié que les animaux abattus et mis à la disposition de la population sont en bonne santé. Il doit sûrement avoir un malentendu avec l’intersyndicale des travailleurs du secteur primaire et nous demandons au gouvernement de bien vérifier les faits afin de pouvoir régler cette situation », assure le boucher. Abdoulaye Diallo, un autre boucher, explique ne pas être au courant des contradictions entre l’État et l’intersyndicale des travailleurs du secteur primaire. « Mais ce dont je suis sûr c’est que la viande que nous vendons à la population est de très bonne qualité. Jamais nous ne prendrons le risque de leur donner quelque chose qui pourrait nuire à leur santé », affirme notre interlocuteur.

Au marché de Gueule-tapée, les vendeurs de viande ont réitéré les mêmes déclarations que ceux que nous avons trouvés au marché Fass. Ousmane Ndiaye note qu’ils sont de simples vendeurs, « mais cela ne veut pas dire que nous vendons du n’importe quoi. Lorsque nous nous rendons à la SOGAS pour acheter de la viande, nous procédons à toutes les vérifications possibles pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Nous disons à la population de ne pas s’inquiéter car nous sommes là pour elle. »

Et Cheikh Diop, d’ajouter : « Nous avons entendu parler de la plainte déposée contre le directeur de SOGAS pour le non contrôle des animaux, mais nous savons qu’aucun animal ne peut être abattu sans vérification. Donc nous les bouchers, nous n’avons aucun souci à nous faire. »

 FATOU BA (STAGIAIRE)

Vérifier aussi

WhatsApp Image 2024 07 08 at 16.15.10 e1720455492343

Activité de « SET SETAL » et de Reboisement à Cambérène: Le Maire de la Commune reçoit la visite surprise du ministre du travail

L’activité Setal Suñu Reew initiée par le président de la République, s’est vue être perpétuée …