Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Violences Conjugales: Elle surprend son mari infidél et se fait tabasser
Violences Conjugales: Elle surprend son mari infidél et se fait tabasser

Violences basées sur le genre: Le réseau « Siggil Jigéen  » évalue le plan d’action national 

Le Réseau « Siggil Jigéen » a tenu un atelier de pré-évaluation du plan d’action national multisectoriel pour l’éradication des violences basées sur le genre (VBG) et la promotion des droits humains. L’objectif est de disposer d’un document de référence sur les  tendances actuelles en croisade contre les VBG.

Les violences basées sur le genre restent une préoccupation majeure pour les acteurs de promotion des droits humains. Pour y faire face, le réseau Siggil jiguen évalue le plan d’action national sur les VBG. Selon la présidente, Safiatou Diop, cette rencontre de partage de l’évaluation du plan d’action national sur les violences basées sur le genre.  » Elle s’effectue dans un contexte  particulier au cours duquel notre pays le Sénégal est fortement engagé à réduire les VBG qui affectent nos femmes et nos filles », dit-elle.
Et de poursuivre: » Des efforts remarquables ont été entrepris par notre gouvernement par sa volonté en ratifiant les conventions et instruments internationaux visant à protéger les filles et les femmes contre toutes les formes d’abus et de violences. En outre, il est important de souligner l’existence d’un plan d’action national multisectoriel (2017–2021) pour l’éradication des VBG et la promotion des Droits Humains ainsi que d’autres mesures prises en matière de promotion de l’égalité des genres ». A l’en croire, l’élimination des violences basées sur le genre, violences en milieu scolaire demeure l’un des défis les plus importants et les plus présents. « 
Malgré, les efforts entrepris, de nombreux cas sont rapportés quotidiennement par la presse sénégalaise comme la pédophilie, viols, violences conjugales, refus de paternité, coups et blessures etc.
Dans ce lot, le viol est le cas le plus rapporté (60 %) dans les services de police. Les cas de viols enregistrés sont suivis, de loin, par la catégorie « coups et blessures volontaires » (17 %64). Les violences à l’égard des femmes semblent être entretenues par un système de discrimination qui maintient les femmes dans une position subalterne. A ce niveau, il est important de préciser que les violences sexuelles englobent le viol, la pédophilie, l’inceste, l’attouchement, le détournement de mineurs, le harcèlement. Ces formes de violence aboutissent à des traumatismes psychologiques vécus comme un malaise social par la victime avec la stigmatisation, regrette-t-elle. De son avis,  elles se développent dans les milieux  professionnels, familial et éducatif. » La  masculinité positive remarquée  constitue un maillon essentiel pour toute politique de développement et pour l’établissement d’une paix durable et de rapports de genre égalitaires », se réjouit-elle.
Pour la directrice de la famille, représentant le ministre de la femme, Rokhaya Diakhate, la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles est au coeur des préoccupations des pouvoirs publics dans le pays. « Les pays en développement sont fortement affectés par ce phénomène freinant leur développement », fait-elle remarquer. Elle poursuit: » L’Etat du Sénégal s’est engagé dans cette lutte matérialisée par plusieurs mesures et politiques en faveur de cette couche de la population avec l’environnement politique et juridique pour leur élimination ». Elle reste convaincue que ces politiques  permettront de faire face au défi à court et moyen terme des violences basées sur le genre.  » L’objectif de cette rencontre est de disposer d’un document de référence sur les tendances actuelles pour les textes réglementaires et l’évolution du comportement. Il constituera un module incontournable pour la prise de décision », laisse-t-elle entendre.
NGOYA NDIAYE 

Vérifier aussi

Rufisque / Litige Foncier : Les résidants de la Cité Elhadji Mademba Ngom tire sur l’opérateur économique Ousmane Ndiaye

Un conflit foncier oppose les propriétaires de terrains à la Cité El Hadji Mademba Ngom …