Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
WhatsApp Image 2024 07 08 at 09.38.17 1

19e édition de la cérémonie des Cauris d’Or. Mbagnick Diop magnifie le génie africain et tend la main à l’Etat du Sénégal 

La cérémonie des Cauris d’Or a eu lieu ce samedi et a vu plusieurs chefs d’entreprise primés pour leur excellence dans leurs domaines. Une occasion pour le président du Mouvement des entreprises du Sénégal (MEDS) de saluer le génie africain, surtout dans le domaine de l’innovation tout en rappelant les mérites du mouvement qu’il dirige. Mbagnick Diop a également invité les nouvelles autorités à travailler davantage avec le MEDS pour bâtir une nouvelle intelligence collective. 

La prestigieuse cérémonie des Cauris d’or s’est tenue avec la présence de plusieurs autorités étatiques ce samedi. Initiateur de l’événement, Mbagnick Diop a tenu à exprimer d’emblée sa reconnaissance et sa fierté envers l’Afrique qui, selon lui, a surmonté les conséquences de la Covid 19. Le président du mouvement des entreprises du Sénégal qui a salué l’intelligentsia africaine ces dernières années, indique qu’elle doit être tenace. D’après lui, il faut définir des objectifs ambitieux, ainsi que les moyens de leur réalisation. C’est dans cette perspective qu’il appelle les chefs d’entreprise africains en général et sénégalais en particulier à aller à la quête de l’excellence en sortant des sentiers battus.

Publicités

Ainsi, Mbagnick Diop souligne l’importance des cauris qui est un challenge annuel pour célébrer l’excellence africaine dans le domaine de l’entrepreneuriat. C’est ainsi qu’il exhorte les femmes et hommes chefs d’entreprise à participer activement à l’essor économique du continent et au plein épanouissement des populations locales. Revenant sur les efforts du MEDS dans le développement économique, Mbagnick Diop soutient que le mouvement qu’il dirige « est en perpétuelle mutation et dispose une lecture interne et réaliste de la conjoncture économique du Sénégal et du monde ».

Selon lui, le mouvement des entreprises du Sénégal a très tôt anticipé sur les changements du système économique actuel en changeant de paradigme grâce à son dispositif d’intelligence économique de veille et de prospective. À ce sujet, le président du MEDS met en exergue les nouvelles économies, notamment la transformation digitale, l’intelligence artificielle, l’économie de connaissance, l’économie verte etc. Ces nouvelles économies impacteront, selon lui, le système économique, social et financier. À cet effet, il invite les entrepreneurs à diversifier leurs produits et à s’adapter aux changements imposés par le système économique. Parlant de la souveraineté prônée par les nouvelles autorités, Mbagnick Diop pense qu’il ne faut pas qu’elle se traduise par une autarcie. Il sera plutôt question, d’après lui, de nouveaux paradigmes dans les rouages du partenariat. Il plaide ainsi pour un partenariat de type nouveau basé sur le respect mutuel, l’équité, et l’égalité des parties prenantes. Pour lui, il faut impérativement aller vers une nouvelle conception du partenariat public-privé et ce, dans tous les domaines.

Sur un autre registre, le président du mouvement des entreprises du Sénégal a tendu une main ferme aux nouvelles autorités du pays pour bâtir une nouvelle intelligence collective. Mbagnick Diop qui a remercié le Président Bassirou Diomaye Faye et son premier ministre, estime que le patronat mérite une place de choix dans la définition, la gestion et l’application des politiques publiques dans le but de raffermir les relations économiques entre l’État et ses partenaires étrangers et les relations entre le pouvoir et le secteur privé national. Pour finir, le président du MEDS appelle ses collègues à plus d’imagination, plus d’efforts, plus d’attractivité et de génie afin de placer l’intelligentsia africaine au sommet du monde. 

EL HADJI MODY DIOP 

 

Vérifier aussi

telechargement 4 5

Aprés 100 jours au pouvoir: Les premières réformes de Bassirou Diomaye Faye

Après 100 jours à la tête du Sénégal, le président Bassirou Diomaye Faye est confronté …