39e session du COMCEC : Abdou Karim Fofana porteur de voix de l’Afrique

A l’occasion de la 39ème session du Comité permanent pour la Coopération économique et commerciale de l’OCI (COMCEC), le ministre Abdou Karim Fofana a prononcé un discours au nom des pays africains membres de cette organisation. Avec sa participation, le Sénégal a ainsi tenu son rang de porte-voix de l’Afrique à ce grand évènement présidé par le chef de l’Etat turc Recep Tayyip Erdogan en sa qualité de Président du COMCEC.

Le ministre du Commerce, de la Consommation et des PME participe à la 39ème session du Comité permanent pour la Coopération économique et commerciale de l’OCI (COMCEC), ouvert ce lundi 4 décembre 2023, à Istanbul. Après avoir transmis à son hôte, les salutations du Président Macky Sall, M. Fofana a tenu à remercier particulièrement le groupe africain « pour la confiance placée en notre pays pour parler au nom de notre continent ».

Publicités

Poursuivant son propos, il dira : « le monde est confronté présentement à de multiples défis, comme les changements climatiques, l’inflation induite par la hausse des prix de l’énergie, des matières premières, et la perturbation des chaînes d’approvisionnement due au contexte géopolitique international. Ces crises multiformes récentes n’ont malheureusement pas manqué d’accentuer la vulnérabilité économique de notre continent et de constituer un frein à la dynamique de croissance et de développement économique enclenchée depuis quelques années. Toutefois, les économies africaines avancent, malgré tout, dans la bonne direction. »

Plus loin, Abdou Karim Fofana s’est fait porteur d’un plaidoyer en faveur de l’Afrique. « Notre organisation, a-t-il déclaré, devrait accorder plus d’attention, certes au développement de nos échanges mais également et surtout à la disponibilité des produits agricoles et alimentaires, notamment pour les pays les plus faibles, en soutenant davantage l’élimination des restrictions à l’exportation dans le cadre notamment du système commercial multilatéral. »

Le ministre du Commerce a aussi défendu l’idée d’un développement des entreprises africaines « pour créer des richesses et des emplois en assurant un meilleur accès réciproque aux pays membres de l’OCI et au développement de normes communes ». Ainsi, le porte-parole du gouvernement du Sénégal qui s’est mué pour l’occasion en porte-parole des gouvernements africains a, en vue de la session prévue l’année prochaine, invité les pays membres en terre africaine dans les termes suivants : « Le Sénégal, via son Agence nationale d’Encadrement et de Développement des PME (ADEPME), manifeste toute sa disponibilité à accueillir, en 2024, la poursuite des travaux sur le réseau des agences PME de l’OCI ».

Vérifier aussi

ISRAËL-HAMAS

GUERRE ISRAËL-HAMAS: Indignation internationale après des tirs israéliens sur une foule affamée à Gaza

Les condamnations internationales se multiplient après la mort annoncée par le Hamas de plus de …