L’ACIS réfléchit sur les contraintes du secteur industriel et commercial

Le Ministre du Commerce et des PME, Aminata a présidé ce jeudi l’ouverture officielle de la 1ière édition du Forum sur le commerce et l’industrie initiée par l’Association des Commerçants et Industriels (ACIS), organisation mise en place par des acteurs économiques sénégalais depuis maintenant trois ans.

Publicités

A la place du Souvenir où se tient la rencontre, l’ACIS a, en effet, ouvert une série de réflexion autour du thème majeur « Le secteur privé national à l’épreuve des faits », avec plusieurs experts du commerce et de l’industrie, issus du secteur privé et de l’administration centrale. Ce forum de l’ACIS est une plate-forme de réflexion et d’échanges sur le commerce et l’industrie au Sénégal qui revisite les contraintes auxquelles font face commerçants et industriels sénégalais.

Accueillie par le président de l’ACIS, Khadim Sylla et son bureau, le ministre du Commerce a salué cette initiative qui intervient dans un contexte de crise du Covid-19 et de la guerre en Ukraine, événements douloureux qui ont négativement impacté le commerce et les échanges mondiaux, le Sénégal n’étant pas épargné.

Elle a serié une multitude de contraintes qui freinent le secteur privé national, mais a mis en exergue les initiatives du gouvernement du Sénégal pour l’émergence d’un secteur privé national dynamique, créateur de richesses et d’emplois, notamment à travers le developpement de l’industrie.

Elle a partagé sa conviction que le Sénégal dispose d’hommes et de femmes de valeur engagés dans la promotion des activités commerciales, mais aussi souhaitant réussir le pari de l’industrialisation. Madame Diatta a réitéré l’engagement du gouvernement à accompagner, soutenir et promouvoir un secteur privé national performant.

Le contexte de la ZLECAF, zone économique continentale, ouvre selon elle, des perspective pour renforcer les échanges intra-africains situés à un niveau estimé faible.

Elle a fustigé la concurrence déloyale dont souffre de nombreux acteurs du secteur industriel local. Elle a appelé à renforcer le partenariat entre l’Etat et le secteur privé.  » Notre engagement est de soutenir le secteur privé en dépit des nombreuses contraintes », à plaidé le ministre du commerce.

Elle a soutenu que pour pour lever certaines contraintes, le Sénégal doit atteindre l’autosuffisance dans certains domaines pour soutenir l’économie nationales et les acteurs du secteur privé national.

L’ouverture du forum se poursuit jusqu’au samedi 12 mars, à travers des conférences plénières et des keynotes traitant des grands sujets sur la concurrence déloyale et la modernisation des marchés, une réflexion stratégique sur l’industrie et ouvrant sur un débat en lien avec les nouveaux enjeux du ZLECAF.

En marges de travaux de réflexion, une expositions d’entrepreneurs sénégalais est organisée sur toute la durée du forum, 40 exposants nationaux pour 10 000 visiteurs attendus.

Vérifier aussi

Licences de pêche : une grosse nébuleuse (Ofnac)

L’OFNAC a enregistré, à la date du 23 décembre 2019, une dénonciation collective introduite par …