tourisme

Tourisme: Les acteurs chargent l’Etat

C’est à un tour d’horizon presque complet des problèmes auquel est confronté le secteur du tourisme du Sénégal que se sont adonnés les patrons et propriétaires d’hôtels et d’agences de voyage du Sénégal, en conférence de presse sous la houlette de leur président Mamadou Racine Sy. Une occasion pour fustiger la manière dont le ministre de tutelle gère le secteur, et qui, selon eux, les défavorise face au transport aérien.

«Nous avons l’impression que le tourisme n’est pas pris en compte dans la démarche de notre ministre, et que l’on prend plus en compte le transport aérien que nous. C’est le ressenti de l’ensemble des acteurs du secteur.» Mamadou Racine Sy, président du Syndicat patronal de l’industrie touristique et hôtelière (Sphs) et de la Fédération des organisations patronales de l’industrie touristique du Sénégal (Fopits), entouré de tout ce que le Sénégal compte comme patrons et gérants d’hôtels, d’agences de voyage et présidents de syndicat d’initiative au Sénégal, n’a pas, comme à son habitude, mâché ses mots pour mettre l’accent sur les maux qui affectent le secteur du tourisme. Et à entendre ses collègues et lui, l’un des premiers responsables du marasme du secteur n’en serait que le ministre Alioune Sarr.

Le président Racine Sy, qui a pour l’occasion, reçu les félicitations de tous ceux qui étaient présents au King Fahd hôtel pour cette rencontre du Sphs, à l’occasion de son élection à la mairie de Podor, a affirmé de manière nette que «les directives du chef de l’Etat, pour la mise à disposition du secteur du tourisme, d’un certain nombre de ressources, n’ont pas été respectées. On parle de 75 milliards qui auraient été mis à la disposition du secteur du tourisme, nous disons que ce n’est pas le cas». Les membres du Shps estiment que cet argent, qui devait servir à permettre la réhabilitation de certains réceptifs et à favoriser la relance de l’activité avec la sortie du Covid-19, semble leur avoir échappé. Résumant la pensée de tous les participants, Racine Sy explique : «Les professionnels l’ont tous dit : nous avons l’impression qu’il y a un ministre des Transports aériens, mais il n’y a pas un ministre du Tourisme. Les professionnels déplorent la marginalisation du secteur du tourisme, et nous demandons au ministre en charge du secteur de se ressaisir et de nous accorder la place que nous méritons.» Le ministre aurait dévoyé certains financements du Tourisme vers le Transport aérien, selon ses détracteurs.

A propos de Mohameth

Check Also

TELETRAVAIL 1

Hausse de l’emploi salarié

A fin juin 2022, l’emploi salarié du secteur moderne s’est accru de 2,0%, en variation …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR