Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
ABDOU KARIM FOFANA AUX ENTREPRENEURS FRANCOPHONES
ABDOU KARIM FOFANA AUX ENTREPRENEURS FRANCOPHONES

ABDOU KARIM FOFANA AUX ENTREPRENEURS FRANCOPHONES «Le Sénégal est une terre d’investissements »

La deuxième édition du Forum international des entreprises francophones (FIEF) s’est ouverte hier mardi,  à Dakar et se poursuit jusqu’à aujourd’hui mercredi au King Fahd Palace. Organisé par le Groupement du patronat francophone (GPF), en partenariat avec l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et de concert avec le Mouvement des entreprises du Sénégal (MEDS), le Forum a souligné l’importance et l’intérêt d’un axe francophone dans le développement international des entreprises.

Après le succès de la première organisée en avril 2019,  la cuvée 2 du Forum international des entreprises francophones a vécu hier mardi et se poursuit aujourd’hui mercredi.  Le FIEF co-organisé par le Groupement du Patronat Francophone et le MEDS (Mouvement des Entreprises du Sénégal) dans le cadre de leurs activités, est le plus grand rendez-vous d’affaires regroupant autant d’acteurs et de leaders économiques francophones, de secteurs divers. Cette manifestation internationale accueille, tous les ans, des entrepreneurs d’Europe, d’Afrique, d’Amérique, du Moyen-Orient, d’Asie et a pour mission de créer des synergies économiques.

Publicités

Avec près de 400 participants cette année, la 2e édition du Forum international des entreprises francophones a été organisée pour répondre à un triple objectif : promouvoir l’espace économique francophone au travers de témoignages et partage d’expériences, comprendre en quoi la transformation digitale des PME-PMI est un facteur clé de succès à l’international, et créer des passerelles entre les différents acteurs – dirigeants d’entreprise, experts de l’international, décideurs économiques, politiques et institutionnels.

Les tables rondes, riches en contenus, ont été l’occasion de mettre en lumière les grands enjeux de la francophonie d’affaires, notamment en termes de réseaux, de stratégie d’influence, d’attractivité et d’exportations. Parmi les messages clés partagés avec les dirigeants d’entreprise présents, il a été rappelé que la francophonie est une porte d’entrée privilégiée vers l’international.

Selon le ministre sénégalais chargé du suivi du plan Sénégal émergent qui a présidé la rencontre, le choix de Dakar pour la tenue de cette manifestation économique internationale qui regroupe plusieurs acteurs francophones, de secteurs d’activités diverses, est symbolique à plus d’un titre. Car, fait-il remarquer, l’institution de la Francophonie a été créée ici même à Dakar.

Mieux, soutient-il, le Sénégal est une terre d’opportunités et d’investissements. «Notre pays jouit d’une position géographique stratégique qui en fait naturellement un hub économique sous régional. Par ailleurs, le Sénégal bénéficie d’autres avantages comparatifs comme la stabilité politique qui se traduit par plusieurs alternances démocratiques, mais aussi une volonté politique prononcée, de son excellence M. Macky Sall, qui ne ménage pas ses efforts et son engagement pour donner au secteur privé la place qui lui est due dans la politique nationale de développement du Sénégal qui n’est autre que le Pse», s’est-il réjoui.

« Cette rencontre est d’autant plus importante qu’elle se tient sous l’égide d’une organisation patronale par conséquent du secteur privé qui est le moteur de la création de richesses et de croissance économique condition sine qua non pour l’émergence voire du développement », a souligné Abdou Karim Fofana.

Il précise que cette initiative est un jalon dans la construction de la francophonie économique en tant qu’espace de partenariat et de solidarité sur l’intensification des relations économiques et commerciales ainsi que la promotion d’une vision du monde et de l’économie qui prend en compte les valeurs humanistes dans le respect des identités culturelles.

Le ministre révèle que l’espace de la francophonie représente environ 8,5% du PIB mondial et 20% dans les échanges mondiaux de marchandises. A ce titre, pour Abdou Karim Fofana, il doit participer à la création de secteurs privés forts, productifs, socialement innovants, générateurs d’emplois et de richesses. Dans cette optique, un tel défi nécessite la mobilisation et un partenariat soutenu et fécond entre les entreprises de l’espace francophone, afin d’y apporter une réponse globale.

En effet, déplore-t-il, le manque de coopération est une source d’inefficience et de gaspillage, ce qui a pour finalité inéluctable de bloquer la croissance, l’investissement et la réduction de la pauvreté.

Pour donner corps à l’initiative qui a été à la base de la création de la francophonie, il invite le Groupement du Patronat Francophone à faciliter les contacts des entreprises du monde francophone avec les institutions nationales, internationales et de grands bailleurs de fonds.

Toujours est-il que selon le ministre, la tenue de cette rencontre à Dakar, en terre africaine, n’est pas aussi fortuite, en ce sens que ce continent abritera 700 millions de Francophones à l’horizon 2050.

Dans le contexte international de la mondialisation, il exhorte le Groupement du Patronat Francophone et le Mouvement des Entreprises du Sénégal et le MEDS à contribuer à accroître l’influence de la francophonie dans l’économie globalisée.

Il espère qu’à la fin de ces assises, les échanges aideront les acteurs étatiques et non étatiques à concrétiser leurs engagements en disposant de toutes les orientations et recommandations indispensables pour faire de la collaboration entre entreprises de l’espace économique francophone, lieu de concertation des entrepreneurs, un outil efficient au service du développement.

Vérifier aussi

telechargement 6 5

Maîtrise du marché: L’Etat annonce le retour de la « SONADIS »

La mesure de baisse des prix des denrées de grande consommation est désormais effective. La …