Accès aux sites pour adultes: Comment les gouvernements comptent procéder pour bloquer les mineurs ?
Accès aux sites pour adultes: Comment les gouvernements comptent procéder pour bloquer les mineurs ?

Accès aux sites pour adultes: Comment les gouvernements comptent procéder pour bloquer les mineurs ?

L’accès aux sites pornographiques ou sites pour adultes en France nécessitera bientôt l’installation d’une application afin de prouver sa majorité. Le gouvernement souhaite imposer ce dispositif dès le mois de septembre pour empêcher les enfants d’accéder aux contenus adultes. Une solution qui risque de faire décoller l’usage des services VPN dans l’Hexagone.

Certains gouvernements comptent essayer de s’attaquer une nouvelle fois à l’épineux problème de l’accès des mineurs aux contenus pornographiques. Actuellement, il suffit d’attester sur l’honneur être majeur pour accéder aux sites adultes gratuits, ce qui n’arrête pas les enfants.  Pour accéder aux contenus adultes, les internautes français devront utiliser une  pour vérifier leur âge. Cette application permettra d’obtenir une  d’un tiers que l’utilisateur est bel et bien majeur, par exemple son fournisseur d’accès ou sa banque.

Publicités

Les détails n’ont pas encore été publiés, mais la Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) avait publié une infographie sur son site dès le mois de juillet, et travaille sur ce dispositif depuis de longs mois avec le ministre, la secrétaire d’État chargée de l’Enfance, Charlotte Caubel, et l’Arcom (Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique,  de la CSA et l’Hadopi).

Une solution facilement contournable grâce à un VPN

En se rendant sur un site pornographique, celui-ci fournit une demande à l’application qui le transmettra au tiers. Une fois validé, ce document constitue le certificat de majorité anonyme. L’application le transmet au site adulte qui pourra alors autoriser l’accès. Le tiers ne saura pas à quoi cette demande servira, et le site n’aura aucune information sur le tiers ou l’identité de l’utilisateur. Toutefois, la question de la sécurité de l’application se pose ainsi que celle du risque de fuites d’informations…

Il est difficile d’imaginer que tous les sites, dont la majorité n’a aucune domiciliation en France, accepteront de mettre en place ce système. Le coût pourrait notamment être prohibitif pour les petits sites, qui risquent d’être tentés d’ignorer la loi française ou tout simplement de bloquer l’accès depuis la France.

De plus, les contenus pornographiques sont en libre accès sur certains sites grand public comme Twitter ou Reddit, ou facilement accessibles dans des groupes  et . Les fournisseurs d’accès pourraient se voir obligés de bloquer l’accès aux sites qui ne mettent pas en place le dispositif mais là encore, il suffira de passer par un VPN.

Cette nouvelle mesure devrait entrer en vigueur dès le mois de septembre. La Cnil et l’Arcom devraient présenter le dispositif plus en détail cette semaine.

Vérifier aussi

Israël: Le chef du renseignement militaire israélien annonce sa démission

Le général Aharon Haliva a reconnu sa responsabilité dans l’échec du renseignement qui a conduit …