Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Affaire Sweet Beauty:  Le tribunal renvoie le délibéré au 14 Février 
affaire "SWEET BEAUTY": affaire Adji Sarr-Sonko

Affaire Sweet Beauty: La Chambre a rendu sa décision

L’affaire Ousmane Sonko-Adji Sarr a connu un nouveau développement aujourd’hui, alors que la Chambre d’Accusation a annoncé son délibéré. Selon l’avocat Maître Khoureychi BA, l’appel de Ousmane Sonko a été rejeté.

La Chambre d’Accusation a déclaré que l’appel était irrecevable et qu’il n’y avait pas lieu de saisir le Conseil Constitutionnel pour une exception d’inconstitutionnalité. Les détails de l’affaire n’ont pas encore été rendus publics,

Publicités

Les conseils de Ousmane Sonko ont introduit cet appel pour soulever une exception d’inconstitutionnalité devant la Chambre d’Accusation de la Cour d’Appel de Dakar. En clair, ils ont fait cela en raison de l’article 180 du Code de Procédure Pénale, qui interdit à Ousmane Sonko de faire appel contre une décision prise par le juge d’instruction. « Affaire Ousmane SONKO-Adji SARR. La Chambre d’Accusation a vidé son délibéré ainsi qu’il suit :1/l’appel est irrecevable, 2/il n’y a pas lieu de saisir le Conseil Constitutionnel de l’exception d’inconstitutionnalité. » a écrit Me Me Khoureychi BA sur sa page Facebook.

La Défense de Ousmane Sonko a demandé que la Chambre d’Accusation consulte le Conseil Constitutionnel pour savoir si les dispositions de l’article 180 sont conformes à la Constitution. Selon la décision redue ce mardi 21 février 2023,, l’appel (introduit par Ousmane Sonko ou ses conseils) est déclaré irrecevable. Cela signifie que la Chambre d’Accusation ne considère pas l’appel comme valide et ne le traitera pas.

De plus, la Chambre d’Accusation a déclaré qu’il n’y a pas lieu de saisir le Conseil Constitutionnel pour l’exception d’inconstitutionnalité. Cela signifie que la Chambre d’Accusation ne considère pas que la question de la conformité de la loi à la Constitution doit être examinée par le Conseil Constitutionnel.

En résumé, la Chambre d’Accusation a rejeté l’appel et a décidé qu’il n’y avait pas besoin de consulter le Conseil Constitutionnel pour savoir si la loi est conforme à la Constitution.

Vérifier aussi

JUSTICE: Ces avancées majeurs attendues lors des assises

Magistrats, avocats et citoyens sont attendus à partir d’aujourd’hui pour débattre de problématiques cruciales comme …