Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

AfricaNenda : Du déploiement à l’inclusivité des systèmes de paiement instantané

L’année 2023 a été marquée par des avancées prometteuses en matière de disponibilité des paiements instantanés inclusifs en Afrique, grâce à six initiatives de systèmes de paiement instantané inclusif (« SPII »), nouvelles ou en expansion.

Au cours de l’année, AfricaNenda a commencé à fournir une assistance technique dans le cadre de nouveaux projets exploratoires de systèmes de paiement instantané en Guinée, au Cap-Vert et au Soudan du Sud. Elle a également collaboré avec l’opérateur de commutation du Rwanda pour étendre les cas d’utilisation et soutenu les efforts dans les régions de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (« CEMAC ») et de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (« CDAA ») visant à améliorer l’inclusivité et l’interopérabilité de leurs systèmes de paiement transfrontaliers. À travers ces projets, AfricaNenda contribue à étendre l’accès à des solutions financières sûres et abordables pour tout un chacun sur le continent.

Publicités

Les paiements constituent le service financier le plus populaire des titulaires de comptes en Afrique et servent de point d’entrée clé pour que les utilisateurs finaux adoptent d’autres services financiers, y compris l’épargne et le crédit. Pourtant, en 2023, seule la moitié des pays d’Afrique disposait d’un système national de paiement instantané permettant l’accès à tous les utilisateurs finaux, y compris les clients mal desservis tels que les femmes, les jeunes et les ménages à faible revenu. Lorsque les capacités de paiement sont intégrées à l’infrastructure publique numérique d’un pays, un plus grand nombre d’utilisateurs finaux bénéficient de la sécurité, de la rapidité et de la commodité accrues des transactions numériques. 

Robert Ochola, PDG d’AfricaNenda, a déclaré : « AfricaNenda aide les banques centrales et les prestataires de services financiers numériques à accélérer l’expansion des systèmes de paiement instantané inclusifs. Lorsque les transactions numériques sont fluides et abordables pour tous, elles incitent davantage d’utilisateurs finaux à se connecter à l’économie formelle, ce qui nous permet in fine de remplir notre mission, à savoir parvenir à une inclusion financière universelle en Afrique d’ici à 2030. Nous sommes fiers des progrès réalisés ces dernières années, même s’il reste encore bien des étapes à accomplir pour tous les acteurs qui travaillent ensemble en tant qu’écosystème. »

Durant la dernière décennie, le nombre de systèmes de paiement instantané opérationnels en Afrique a progressé, pour atteindre 29 systèmes nationaux et trois systèmes régionaux. Sur la même période, la proportion d’adultes sur le continent disposant d’un compte financier a plus que doublé, passant d’un peu plus de 20 % en 2011 à environ 55 % en 2021, selon les données du Global Findex. Malgré ces progrès, plus de 400 millions d’adultes à travers toute l’Afrique ne sont pas bancarisés et ne sont donc pas en mesure de recevoir ou d’effectuer des paiements numériques. Le travail d’AfricaNenda a pour ambition de changer cela en élargissant l’accès aux paiements numériques, qui s’avèrent être une rampe d’accès à d’autres services financiers.

Ochola a appelé à investir dans un solide réseau de systèmes de paiement en boucle ouverte publics et publics-privés à travers le continent, afin de servir de couche de transaction pour l’infrastructure publique numérique de l’Afrique, de sorte que tout le monde puisse « se raccorder » à l’économie formelle. Outre son travail sur les projets techniques, AfricaNenda soutient également l’écosystème des systèmes de paiement instantané (« SPI ») via des actions de plaidoyer et de partage des connaissances. L’organisation a lancé la deuxième édition du Rapport sur l’état des lieux des systèmes de paiement instantané inclusifs (« SIIPS ») en Afrique, le « SIIPS 2023 », à Addis-Ababa, en novembre 2023, en collaboration avec la Commission des Nations unies pour l’Afrique et le Groupe de la Banque mondiale. Le rapport caractérise le paysage des paiements et recense les lacunes en matière d’inclusivité.

AfricaNenda a également noué un partenariat avec la Commission de l’Union africaine (« CUA ») pour renforcer la collaboration au sein de l’écosystème de paiement et a mobilisé 1,5 million de dollars américains en vue de soutenir le programme de plaidoyer de la CUA visant à l’harmonisation des politiques aux fins de faciliter les paiements numériques transfrontaliers en Afrique.

AfricaNenda a également contribué à l’élaboration du protocole sur le commerce numérique de la Zone de libre-échange continentale africaine.

 

Vérifier aussi

Baisse des prix des denrées de première nécessité : Sérigne Guèye Diop donne rendez-vous sous peu

La baisse imminente des prix des denrées de première nécessité, est patiemment attendue par les …