Assemblée Nationale: Amy Ndiaye a été entendue par la DIC
Assemblée Nationale: Amy Ndiaye a été entendue par la DIC

Agression de la députée AMY NDIAYE: Le Parlement de la CEDEAO exprime son indignation

L’agression physique perpétrée par Massata Samb et Mamadou Niang, deux députés du Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR) et membres de la coalition de l’opposition Yewwi Askan Wi, sur la personne de leur collègue femme, Amy Ndiaye, membre de la coalition présidentielle Bennoo Bokk Yaakaar, le 1er décembre 2022, lors du vote du budget du ministère de la Justice, continue de susciter des réactions. 

En séance plénière, lors de la deuxième session ordinaire de l’année 2022, le Parlement de la CEDEAO s’est prononcé sur l’agression de la députée Sénégalaise Amy Ndiaye Gniby. Des images devenues virales et qui ont provoqué une vague d’indignation, même si du côté de la coalition Yewwi Askan Wi, on parle de provocation du camp du pouvoir. « C’est avec une grande consternation et une profonde indignation que le Parlement de la CEDEAO a suivi la scène de violences barbares et ignobles perpétrées sur l’Honorable Amy Ndiaye Gniby, députée à Assemblée nationale du Sénégal, le jeudi 1 décembre 2022 », a regretté le Parlement.

Ainsi, il condamne » fermement cet acte ignoble et indigne d’un parlementaire dans l’espace CEDEAO au moment où l’on assiste à une multiplication des initiatives, pour prévenir et éliminer la violence à l’égard des femmes et venir en aide aux femmes qui en sont victimes. A cet effet, le Parlement réitère son attachement au respect de la femme, et réaffirme que toute forme de violence à l’égard de la femme n’est acceptable, quelle que soit la situation et quelles que soient les circonstances. Toutefois, le Parlement de CEDEAO rappelle à l’Etat du Sénégal, outre sa loi fondamentale, a signé et ratifié les instruments internationaux légaux relatifs aux violences basées sur le genre.

Pour la petite genèse, l’intervention de la parlementaire de Benno Bokk Yakaar de Kaffrine, contre Serigne Moustapha Sy avait été qualifiée d’ « injurieuse » par la conférence des leaders de la coalition Yewwi Askan Wi. Laquelle était d’ailleurs montée au créneau pour dénoncer ce qu’elle appelle « une instrumentalisation de l’Assemblée nationale », dénonçant le président Macky Sall qui tirerait sur les ficelles dans l’optique de saper les fondamentaux de notre société ».

 

 Mamadou SALL

 

A propos de Mor Fall

Check Also

Marché de Mbour: La surprenante découverte des enquêteurs chez le tueur

Des malfrats attaquent un dépôt et emportent le coffre-fort

Des braqueurs ont attaqué hier lundi matin à Kédougou (sud-est) un dépôt du groupe Yellitaare, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR