Amélioration de la vie au quotidien: Une initiative de développement de l'Intelligence artificielle
Amélioration de la vie au quotidien: Une initiative de développement de l'Intelligence artificielle

Amélioration de la vie au quotidien: Une initiative de développement de l’Intelligence artificielle

Niyel – agence internationale de plaidoyer basée à Dakar dans le cadre du programme IDIA, (Initiative pour le Développement de l’Intelligence artificielle), a tenu un atelier d’échange hier, avec les parlementaires de la Commission de Communication et de Culture. Ce projet vise à défendre au mieux les intérêts des citoyens Sénégalais, de protéger leur intégrité et aspirer à améliorer leurs vies au quotidien.

Animée par le souci de répondre au manque de données probantes et à contribuer à l’adoption d’une intelligence artificielle responsable et accessible à toutes et à tous dans la région à travers des recherches qui informent des stratégies et politiques nationales et régionales, Niyel – agence internationale se donne comme mission de proposer aux pays francophones des pistes de mesures publiques à travers de la recherche orientée spécifiquement sur l’IA. D’où l’organisation de cet atelier afin d’informer et de sensibiliser sur les projets de leurs équipes de recherches. À cet effet, les représentants du peuple auront besoin des connaissances et outils suffisants pour pouvoir discuter et adopter des projets et textes de lois portant sur l’IA.

A en croire Docteur Seydina Moussa Ndiaye, membres du conseil national numérique, par ailleurs président de l’association Sénégalaise pour l’Intelligence artificielle, le projet financé par le Crdi accompagne trois projets de recherche au Sénégal, dont celui porté par l’université virtuelle du Sénégal, Celui de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar et celui de l’ONG IPAR. L’intelligence artificielle utilise beaucoup de données donc c’est important que l’Afrique puisse avoir une véritable politique de gestion pour les protéger et avoir une exploitation efficace afin de profiter au maximum des technologies de l’IA, indique le Dr

Ce projet ne laisse en rade aucun domaine, l’éducation, l’agriculture, la médecine entre autres. Pour la question de la crise des emplois, ce projet va créer de nouveaux usages et métiers pour booster le taux d’emploi et lutter contre le chômage des jeunes. De ce fait, avec la lourdeur des travaux, l’État doit mettre en place des robots pour faire virer ces travailleurs vers d’autres tâches. Mme Traoré, directrice exécutive de Niyel, pour sa part, pense que les enjeux de l’intelligence artificielle sont en train de faire avancer à grands pas le Sénégal et l’Afrique. Ce qui a motivé la création du projet «initiative de développement de l’Intelligence artificielle».

 

ASTOU MALL

 

A propos de Mor Fall

Check Also

Rosso: Le présumé djihadiste Syrien arrêté pour terrorisme placé sous mandat de dépôt

Rosso: Le présumé djihadiste Syrien arrêté pour terrorisme placé sous mandat de dépôt

L’étau se resserre autour du présumé djihadiste Syrien arrêté par la police de Rosso en …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR