Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
DIOMAYE

Aprés 100 jours à la tête du Sénégal: Que retenir du bilan Bassirou Diomaye Faye ?

Cela fait exactement 100 jours que Bassirou Diomaye Faye a été élu comme président du Sénégal. Un peu plus de trois mois après son entrée en fonction le 2 avril 2024 , le cinquième président sénégalais est à l’oeuvre et tente de s’attaquer aux nombreuses priorités et questions urgentes telles que la gouvernance, le renforcement de l’Etat de droit, la lutte contre la corruption, la souveraineté économique et le bien-être social des Sénégalais.

Porté à la tête du Sénégal, Bassirou Diomaye Faye a promis une gouvernance de rupture et de justice sociale sous le sceau du triptyque « jub, jubbal, jubbanti » qui peut se traduire par droiture, transparence et exemplarité.

Publicités

Sur ce, nos confrères de la BBC Afrique ont fait un focus sur les premiers actes des trois premiers mois de gestion du nouveau régime au sommet de l’Etat. C’est une règle non écrite que de dresser un bilan des 100 premiers jours d’un nouveau pouvoir qui vient à peine de s’installer et qui continue de prendre ses marques.

Les trois premiers mois du chef de l’Etat sénégalais ont été plutôt chargés sur le plan national et à l’international car le chef de l’Etat s’est engagé à résoudre l’équation du chômage des jeunes, à reduire le coût élevé de la vie, à éradiquer la corruption mais également à réformer la justice pour plus de démocratie et de liberté.

En 100 jours, de nombreuses initiatives ont été prises, certaines plus médiatisées que d’autres, mais la baisse des prix des denrées de base est sans doute l’une des plus attendues par les Sénégalais. La mesure faisait partie des nombreuses promesses de campagne du président Faye et un des axes du volet social du programme électoral du Pastef, le parti au pouvoir. Dès son élection, Bassirou Diomaye Faye avait promis de s’attaquer à la cherté de la vie et au pouvoir d’achat des Sénégalais. L’annonce par le gouvernement en juin dernier de la baisse des prix des denrées alimentaires comme le riz, l’huile, le sucre et le pain est à inscrire dans ce cadre.

De l’autre côté, le Premier ministre accentue la pression sur les ministres. Emedia a appris qu’il a donné des instructions à tous les ministres de faire le bilan de leurs réalisations durant les 100 jours au pouvoir. Et dans cette directive partagée ce mardi, Ousmane Sonko veut avoir le retour de chaque département au plus tard ce mercredi à midi.

Dans son programme de campagne, le candidat Bassirou Diomaye déclarait vouloir lutter contre « l’hyperprésidentialisme », qui a engendré un président de la République « hégémonique » et abouti à une « mainmise de l’exécutif sur le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire ». Le président Bassirou Diomaye Faye qui a bénéficié de l’inéligibilité de son leader, Ousmane Sonko partage l’exercice du pouvoir avec ce dernier tout en imposant son style et sa méthode de gouvernance. En attendant, ces 100 premiers jours ont permis de constater que dans cet exercice du pouvoir, le partage des rôles est clair : le président Bassirou Diomaye Faye s’occupe des questions stratégiques, de souveraineté et de la diplomatie, laissant le soin au Premier ministre Ousmane Sonko de gérer les dossiers politiques et l’administration quotidienne de l’Etat.

Vérifier aussi

telechargement 1

Propos outrageants ou injurieux : Le CNRA met en demeure producteurs et médias

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) a émis une mise en demeure à …