Boycott des Elections des Hauts Conseils: Hcct, un conseil rejeté
Boycott des Elections des Hauts Conseils: Hcct, un conseil rejeté

Boycott des Elections des Hauts Conseils: Hcct, un conseil rejeté

L’élection des Hauts conseillers des collectivités territoriales (HCCT), prévue le 4 septembre prochain, se fera sans l’Inter-coalition Yewwi-Wallu. Cette «institution budgétivore» va même être supprimée quand l’opposition aura assuré sa majorité à la 14ème législature. 

L’opposition veut supprimer le Haut-conseil des collectivités territoriales (HCCT) dont le renouvellement des sièges est prévu ce 4 septembre, un problème de plus auquel le pouvoir cherchera à apporter une solution. D’ailleurs, l’Inter-coalition Yewwi-Wallu a décidé de ne pas y participer aux élections . Selon Déthié Fall cette formation est une inter-coalition très sérieuse, composée de personnalités soucieuses des conditions pénibles de vie des Sénégalais. Ce haut-conseil ne sert à rien et les fonds qui lui sont alloués peuvent servir à soulager les souffrances des Sénégalais. C’est pour cela que l’inter-coalition a décidé à l’unanimité, de ne pas participer à ces élections au HCCT», a t-il déclaré hier lors d’un point de presse.

Pour appuyer ses arguments, ce dernier s’est inspiré du calvaire de certains Sénégalais qui sont s en train de vivre des situations difficiles avec les inondations et la cherté de la vie. Donc, pour lui  le coût de cette institution, n’a aucune utilité pour les Sénégalais. Et celle-ci peut bien être utilisé à d’autres fins pour gérer les difficultés que ces Sénégalais sont en train de vivre», a expliqué Déthié Fall pour justifier la non-participation de l’inter-coalition à l’élection du HCCT

La posture était inattendue, quand on sait que, selon des informations concordantes publiées dans les médias, les deux branches de l’inter-coalition avaient déposé leurs dossiers pour prendre part à l’élection de cette chambre consultative.

Avec Benno et Natangué Askan Wi, c’étaient les 4 coalitions qui devaient briguer les suffrages des élus locaux. Leur retrait laisse la place à Bby et à Natangué Askan Wi. La question est de savoir aujourd’hui, ce qui justifie leur revirement sur cette question. Ces membres de l’opposition ont tenu à clarifier une chose : «Il ne s’agit pas d’un boycott mais d’une posture de constance puisque dans notre programme de législature, l’inter-coalition s’était engagée, une fois majoritaire à l’Assemblée nationale, de supprimer le HCCT. Nous n’avons aucun intérêt à y aller quand on sait que l’écrasante majorité des Hauts conseillers sont nommés par Macky Sall», a affirmé Cheikh Tidiane Dièye.

Plus incisif, Cheikh Bara Dolly a affirmé qu’après l’installation de la 14ème législature, une loi sera votée pour supprimer cette «institution budgétivore. Si la procédure devient longue, on va refuser de voter le budget du HCCT, comme ça, elle ne fonctionnera pas». Sur un autre terrain, comme un dernier appel du pied, Cheikh Tidiane Youm a annoncé qu’en «2024, quand nous gagnerons la Présidentielle, nous allons dissoudre l’Assemblée nationale. C’est pourquoi j’appelle les députés de l’opposition à ne pas rallier le pouvoir qui a moins de 2 ans d’existence».

.

A propos de Mor Fall

Check Also

Mariama Sarr

Arrestation du fils de Mariama Sarr; Ce qui s’est réellement passé !

Le fils du ministre Mariama Sarr a été arrêté puis relâché après un garde à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR