Cas Mancabou: Le Procureur dévoile la cause de sa mort

« François Mancabou s’est cogné contre le mur et les grilles de son lieu de détention. » Le procureur de la République a ainsi dévoilé la cause du décès de Mancabou à l’hôpital Principal de Dakar.

Publicités

François Mancabou considéré comme membre des ’’ forces spéciales’’ qui sont accusées de vouloir fomenter des actes d’atteinte à la Sûreté de l’État et de terrorisme, a été arrêté le 17 juin dernier, avant d’être hospitalisé à l’hôpital Principal de Dakar. Selon le chef du parquet de Dakar Hamady Diouf, les forces de l’ordre l’ont arrêté avec une arme à feu alors qu’il n’avait pas l’autorisation. Poursuivant son propos, le magistrat note qu’après sa détention, Mancabou ‘’s’est violemment cogné contre le mur et les grilles de son lieu de détention’’. À l’en croire, les enquêteurs disposent d’une vidéo de 13 minutes qui justifie les agissements du défunt François Mancabou. Éléments qui seront, toujours selon le Parquetier, versés dans le dossier d’enquête. L’un dans l’autre, le Procureur de la République dit avoir ordonné une autopsie et une enquête.

Autre révélation, Hamady Diouf informe que Mancabou détenait une arme à feu de type Walter calibre 22. Arme détenue illégalement, selon lui, l’autorisation ayant expiré depuis 15 ans. La police a également saisi sur lui neuf munitions. En outre, toujours selon le procureur, François Mancabou, avait au sein de « la force spéciale », le rôle de « développer des stratégies d’attaque et de harcèlement contre les forces de défense et de sécurité ». Pour rappel, François Mancabou a été interpellé et inculpé avec 10 autres personnes pour les faits suivants : »Complot contre l’autorité de l’État, ‘actes de nature à occasionner des troubles publics grave et à compromettre la sécurité publique, association de malfaiteurs, destruction de biens appartenant à l’Etat ou intéressant la chose publique, détention et transport de produits et substance incendiaire, détention d’armes en rapport avec une entreprise terroriste, financement du terrorisme et complicité ».

Mancabou a finalement perdu la vie entre le mercredi 13 et le jeudi 14 juillet à l’hôpital Principal de Dakar après plusieurs jours de coma. Le procureur a ordonné une autopsie afin de déterminer les causes exactes de sa mort.

MADA NDIAYE

Vérifier aussi

Notre soutien Maimouna Ndour FAYE et à toute la presse sénégalaise en général

 Comme des millions de Sénégalais, j’ai appris la violente attaque subie par la journaliste Maimouna …