Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Chicha: Une tendance a haute risque
Chicha: Une tendance a haute risque

Chicha: Une tendance Sénégalaise a haute risque

Au Sénégal, c’est 504 cigarettes qui sont consommées par an par habitant, soit 60% de la population générale. Et pourtant le pays dispose d’une loi anti-tabac, depuis 2014. Face à cette situation, la ligue Sénégalaise contre le tabac (Listab) a présenté, avant-hier, son plan stratégique de lutte anti-tabac. Seulement, l’on remarque l’apparition d’un autre phénomène plus dangereux que le tabac, la chicha.

L’arrêté ministériel conjointe (ministère de la Santé et ministère du Commerce) interdit « formellement l’importation, la distribution, la vente et l’usage de la chicha ou narguilé ou tout autre appareil similaire sur l’étendue du territoire national ».

Publicités

Outré par l’utilisation excessive de cette nouvelle technique de fumer le tabac, le président de Listab

Seulement, l’on remarque l’apparition d’un autre phénomène plus dangereux que le tabac, la chicha. Outré par l’utilisation excessive de cette nouvelle technique de fumer le tabac, le président de Listab lance : « regardez ce qu’il y a dans le pays.

A n’importe quelle rue, il y a un point chicha. C’est grave. Les gens ne savent pas que faire une séance de chicha complètement finie, veut dire que la personne a consommé 100 cigarettes en une seule séance’’.
Il ne s’arrête pas, et souligne aussi le danger de la pipe.

Selon le directeur de Listab, « il y a une pipe pour 20 personnes. Il y a une possibilité de transmission de maladie. Si quelqu’un d’entre eux à une maladie contagieuse, c’est sûr qu’il va le passer aux autres ».

Contrairement aux idées reçues, fumer la chicha augmente le risque de cancers, de bronchites chroniques et de problèmes cardio-vasculaires. La sensation parfumée agréable est trompeuse car les fumeurs n’ont pas idée de la quantité de produits toxiques inhalés et de leurs effets nocifs à long terme.

Le fumeur de chicha inhale 125 fois plus de fumée, 25 fois plus de goudron, 2,5 fois plus de nicotine et 10 fois plus de monoxyde de carbone que lorsqu’il fume une cigarette, révélait déjà une étude américaine de 2016.

L’usage de la chicha concerne quotidiennement plus de 100 millions de personnes dans le monde.1 Or, comme toutes les fumées de substances organiques qui brûlent, celles de la chicha libèrent, lors de la combustion, près de 4000 substances chimiques, dont nombre d’entre eux sont toxiques, irritants et/ou cancérogènes.

Vérifier aussi

81379311 58628275 e1720185143588

Nominations du ministre Ibrahima Sy au Ministère de la Santé: Le SAMES marque son désaccord

Le Bureau exécutif national du Syndicat autonome des médecins du Sénégal (Sames) a fait part …