Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
les conducteurs de "TIAK TIAK"  perd une journée de business 
les conducteurs de "TIAK TIAK"  perd une journée de business 

Circulation des motos interdite : Coursiers et livreurs monte au créneau

Communément appelés « Thiak-Thiak ou Deux Roues », ces conducteurs de motos, se sont réunis hier en masse au Marché Ngelaw de grand Dakar, pour fustiger la ‘’sanction’’ qui leur est infligée à la veille de chaque manifestation politique. En effet, depuis l’avènement du bras de fer entre Ousmane Sonko et le Gouvernement, un arrêté du Gouverneur de la région fait état de l’interdiction de circulation des motocyclettes et de cyclomoteurs pour des raisons de sécurité publique. En conférence de presse, les coursiers et les livreurs se disent être l’agneau du sacrifice et demandent à l’Etat de prendre en compte leur droit de travail qui est leur seul moyen de joindre les deux bouts.

Ils étaient nombreux à prendre part à ce rendez-vous avec les journalistes, une bonne centaine de jeunes visiblement bien organisés. Tantôt des casques de sécurité sur la tête, tantôt de belles motos en bon état, c’est le charme d’une jeunesse qui se bat corps et âme pour la satisfaction des besoins quotidiens. C’est dans ce cadre qu’ils informent les autorités de ne pas faire partie de ceux qui, lors des manifestations, caillassent et brûlent les biens public et ou privé. « L’association des coursiers et livreurs de Dakar voudrait porter à la connaissance de l’opinion nationale la situation que nous vivons actuellement du fait de la situation politique du pays. Nous remarquons qu’à chaque veille de procès, de manifestations, les autorités interdisent la circulation des motos, nous empêchant ainsi d’exercer notre métier comme si nous sommes les causes des troubles alors que la plupart d’entre nous en sont les victimes.

Publicités

Cette situation doit immédiatement cesser car notre travail est notre seul moyen pour subvenir à nos besoins et ceux de nos familles », dénoncent les coursiers et livreurs de Dakar. Etant conscients que dans chaque corps de métier, il y’a des brebis galeuses, ces conducteurs de deux-roues à moteur se disent être prêts à coopérer avec les autorités pour écarter toute menace de trouble : « Personne n’ignore que les manifestations sont infiltrées par des jeunes en motos pour accomplir les sales besognes. Nous sommes prêts à travailler avec les autorités pour dénoncer s’il le faut les fauteurs de troubles et les mal intentionnés comme il en existe dans tous les corps de métier », demandent-ils.

S’adressant à l’opposition, ces ‘’Thiak-Thiak exigent à cette dernière de faire preuve de diligence dans leur communication pour parer à toute éventualité de destruction de biens appartenant à autrui : « Nous demandons aussi à l’opposition de faire preuve de compréhension et de responsabilité en tenant compte de nos intérêts et préoccupations.

La réalité des images montre clairement des criminels en motos en train de voler et d’agresser d’honnêtes citoyens et de mettre le feu aux biens des personnes et cela ne se produit que lorsque l’opposition appelle à manifester. Nous ne pouvons pas accepter que certains responsables de l’opposition continuent de les inciter et de les encourager, il faut qu’ils lancent un message clair en condamnant fermement ou à défaut de les identifier afin de les livrer à la Police », renchérissent-ils en chœur.

A noter que l’Association des coursiers et livreurs de Dakar est une nouvelle structure indépendante sans aucune appartenance politique selon eux.

Mamadou Sow (Stagiaire)

Vérifier aussi

telechargement 7 11

Gestion du COUD : Abdou Ndéné Mbodj débusque des cafards

Le nouveau directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD), Abdou Ndéné Mbodj, …