Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Climat et Développement: Les nations doivent tenir leurs promesses (Guterres)
Climat et Développement: Les nations doivent tenir leurs promesses (Guterres)

Climat et Développement: Les nations doivent tenir leurs promesses (Guterres)

Alors que plusieurs dirigeants mondiaux ont choisi de ne pas participer à la session d’ouverture de l’Assemblée générale des Nations Unies cette semaine, le Secrétaire général António Guterres a déclaré qu’il se souciait moins de connaître qui viendrait à New York que de savoir ce qui serait fait, notamment pour relancer les Objectifs de développement durable (ODD), qui accusent un retard.

« Ce n’est pas une foire aux vanités. Il s’agit d’un organe politique dans lequel les gouvernements sont représentés », a-t-il déclaré à ONU Info lors d’un entretien exclusif.  « Ce qui compte, c’est que les pays soient représentés par quelqu’un qui peut se montrer à la hauteur du moment présent », a-t-il ajouté.

Publicités

« La présence de la société civile, d’entreprises, la présence d’hommes et de femmes de science, la présence de jeunes et d’organisations de femmes sont absolument essentielles pour que cette Assemblée générale puisse être le reflet de ce que veut la société au niveau global », a indiqué le Secrétaire général.

Et la société a un message très clair, même si quelquefois les gouvernements ne suivent pas : « la société veut la paix, la société veut la justice, la société veut que les objectifs de développement durable soient atteints. La société veut que le climat soit l’objet de politiques effectives pour que le changement climatique ne devienne pas le cauchemar collectif de l’humanité ».

António Guterres a ajouté qu’il n’était pas si inquiet de savoir qui allait venir. « Ce qui me préoccupe, c’est de m’assurer que les pays qui sont ici (…) soient prêts à assumer les engagements nécessaires pour faire des objectifs de développement durable, qui malheureusement n’évoluent pas dans la bonne direction, une réalité ».

M. Guterres a insisté sur la nécessité de réformer le système financier mondial actuel, « injuste, dysfonctionnel et dépassé », afin de garantir la réalisation des ODD d’ici à 2030. Il a rappelé sa proposition de relance de 500 milliards de dollars pour soutenir les nations en développement afin de s’assurer qu’elles disposent des ressources nécessaires pour atteindre les ODD.

Action sur le changement climatique

Le chef de l’ONU a également déclaré que le Sommet sur l’ambition climatique de 2023 sera l’occasion pour les pays, les entreprises et la société civile d’intensifier leurs efforts pour enrayer un changement climatique galopant.  Contrairement aux pratiques habituelles où les pays sont au premier plan, ce sommet offrira une plateforme à ceux que le Secrétaire général a appelé les « pionniers », c’est-à-dire ceux qui sont les plus engagés dans l’action climatique et qui sont en mesure de partager les meilleures pratiques.

« Nous nous dirigeons vers une augmentation de la température mondiale de 2,6 à 2,8 °C d’ici la fin du siècle », a-t-il averti, soulignant l’urgence de revenir à l’objectif de limiter l’augmentation de la température à 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels. António Guterres a souligné que « c’est encore possible avec de la volonté politique, mais il reste beaucoup à faire ».

Encourager la paix en Ukraine

En ce qui concerne la guerre actuelle en Ukraine, le Secrétaire général a réitéré que l’objectif central est de garantir la paix, qui soit juste et conforme à la Charte des Nations Unies et au droit international. Il a toutefois mis en garde contre un optimisme excessif, reconnaissant que les conditions actuelles ne favorisent peut-être pas un « dialogue sérieux » sur la paix. « Je pense que les parties sont loin de cette possibilité à l’heure actuelle, mais nous ne cesserons jamais, jamais, nos efforts pour faire en sorte que la paix revienne en Ukraine », a-t-il souligné.

Pleins feux sur la santé publique

M. Guterres a également évoqué les trois dialogues ministériels sans précédent qui se tiendront la semaine prochaine sur la santé publique mondiale : la préparation aux pandémies, la couverture sanitaire universelle et la tuberculose. « La couverture sanitaire universelle est un objectif essentiel des Nations Unies », a-t-il déclaré, ajoutant que « cela exige non seulement que le système des Nations Unies fonctionne, mais aussi que les systèmes financiers soient beaucoup plus équitables qu’ils ne le sont aujourd’hui ».

M. Guterres a également souligné qu’il considérait essentiel « d’augmenter les ressources et le pouvoir de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ».

Vérifier aussi

Photo audience CIP Uemoa 2

Diplomatie: Président Amadou Mame DIOP a reçu Monsieur Abdoulaye SOMA

Le jeudi 04 juillet 2024, le Président Amadou Mame DIOP a reçu Monsieur Abdoulaye SOMA, …