Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Combats entre Israël et le Hamas : plus de 120.000 personnes déplacées à Gaza

Alors que les combats se poursuivaient lundi entre des militants du Hamas et les forces israéliennes, après l’attaque du Hamas contre Israël samedi, plus de 120.000 personnes ont été déplacées à Gaza, dont une grande partie s’est réfugiée dans des écoles d’une agence onusienne.

Selon l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), le nombre de Gazaouis déplacés séjournant dans des écoles transformées en abris a bondi par dizaines de milliers, pour atteindre quelque 123.000. Le nombre de personnes forcées de fuir leurs maisons pour se mettre à l’abri a considérablement augmenté au cours de la nuit.

Publicités

Près de 74.000 personnes déplacées se trouvent actuellement dans 64 écoles de l’UNRWA, et leur nombre risque d’augmenter à mesure que les bombardements et les frappes aériennes se poursuivent, y compris sur les zones civiles. D’autres déplacés sont hébergés dans des familles d’accueil.

Des écoles de l’UNRWA transformées en abris d’urgence

Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA), des dizaines de milliers de personnes ont été déplacées à l’intérieur de la bande de Gaza, « principalement en raison de la peur, des problèmes de protection et de la destruction de leurs maisons ». « Les abris d’urgence désignés par l’UNRWA dans la bande de Gaza ont été activés pour accueillir les personnes déplacées et leur fournir une assistance urgente », a ajouté OCHA.

Au moins 14 installations de l’UNRWA ont été endommagées ces derniers jours. Une école de l’UNRWA abritant des familles déplacées dans la bande de Gaza a été directement touchée aujourd’hui. « L’école, qui abrite plus de 225 personnes, a été gravement endommagée. Aucune victime n’a été enregistrée parmi les personnes déplacées », a détaillé l’agence onusienne dans son dernier rapport de situation humanitaire.

L’UNRWA rappelle que les civils doivent être protégés à tout moment, y compris pendant les combats. « Les écoles et autres infrastructures civiles, y compris celles qui abritent les familles déplacées, ne doivent jamais être attaquées », a fait valoir l’UNRWA, qui soutient les appels à un cessez-le-feu immédiat et à un arrêt de la violence partout.

Plus de 1,4 million d’enfants affectés par la fermeture des écoles

Parmi les besoins prioritaires, il y a l’éducation des enfants. Selon les Nations Unies, tous les établissements scolaires de Cisjordanie et de Gaza sont fermés, ce qui affecte plus de 1,4 million d’enfants. Toutes les écoles de l’UNRWA dans la bande de Gaza, y compris le centre de réhabilitation pour les malvoyants et les deux centres professionnels de Gaza et de Khan Younis, sont fermées. Plus de 300.000 élèves sont concernés.

Sur le plan sanitaire, les coupures d’électricité affectent les hôpitaux qui dépendent désormais de générateurs de secours. Certains hôpitaux ont suffisamment de carburant pour tenir 4 jours seulement, a ajouté l’UNRWA. « Avec le nombre élevé de victimes, il y a un besoin urgent de soins de traumatologie et d’urgence ».

En attendant, les partenaires du secteur de la santé opérant à Gaza regroupent les fournitures et les ressources humaines pour soutenir la gestion des cas dans les hôpitaux de Shifa et d’Al Awda. Ils ont ainsi débloqué des fournitures pré-positionnées d’une valeur de 800.000 dollars pour les hôpitaux de Gaza et reprogrammé un million de dollars pour l’achat de fournitures nécessaires d’urgence.

Le PAM s’inquiète de l’accès de la nourriture

Dans un communiqué, le Programme alimentaire mondial (PAM) s’est dit dimanche « profondément inquiet de la situation se détériorant rapidement en Israël et dans l’Etat de Palestine et l’impact de ce conflit sur les populations affectées ». « Alors que le conflit s’intensifie, les civils, y compris les enfants et les familles vulnérables, font face à des difficultés croissantes pour accéder aux produits alimentaires de base. Les réseaux de distribution sont perturbés et la production alimentaire gravement affectée par les hostilités » a souligné l’agence onusienne.

Le PAM affirme disposer de stocks de nourriture prêts à être distribués aux personnes déplacées ou se trouvant dans des refuges. Il craint également les ruptures de stock dans les magasins d’alimentation de la bande de Gaza ainsi que les dysfonctionnements causés par les coupures d’électricité.

Par ailleurs, le PAM est « profondément inquiet » des difficultés d’accès aux produits alimentaires de base dans les zones affectées par le conflit entre Israël et le Hamas, notamment la bande de Gaza.

Vérifier aussi

Nécrologie: Jean-Claude Gaudin, ancien maire de Marseille, est décédé à l’âge de 84 ans

L’ancien maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, est mort à l’âge de 84 ans. Il avait …