Economie: Le Sénégal et la BAD signent un convention de financement
Economie: Le Sénégal et la BAD signent un convention de financement

Economie: Le Sénégal et la BAD signent une convention sur la Production alimentaire d’urgence

Le Sénégal vient de procéder a une nouvelle signature de convention avec la Banque Africaine de Développement (BAD). Cette convention sera relatif au Programme de Production alimentaire d’urgence pour un montant sous forme de prêt concessionnel de 120,947 millions d’euros soit 79,329 milliards de FCFA. ce programme va renforcer la souveraineté alimentaire du pays par la réduction de la dépendance à l’importation des céréales de base et de produits horticoles à vocation vivrière.

A l’entame des travaux, le ministre Amadou Hott et le représentant de la BAD se sont réjoui de cette collaboration qui perdure depuis plusieurs années entre le Sénégal et la Banque Africaine de Développement (BAD). Selon le ministre, ce Programme de production alimentaire d’urgence, (appui budgétaire sectoriel) est le 1er projet approuvé le 8 juillet 2022, de la Facilité africaine de production alimentaire d’urgence (AEFPF). Il s’inscrit dans la réponse de la Banque pour appuyer les Pays membres régionaux face à la nouvelle crise engendré par la guerre en Ukraine. Il a pour but de contribuer au renforcement de la souveraineté alimentaire du Sénégal par la réduction de la dépendance à l’importation des céréales de base et de produits horticoles à vocation vivrière.  Son objectif spécifique est la diminution dans le court et moyen terme de la dépendance du pays aux importations alimentaires à travers l’augmentation de la production et de la productivité des céréales de base (riz, maïs, mil) et des produits horticoles (pomme de terre) laisse t-il entendre.

Le programme soutiendra les principales mesures ci-après pour l’amélioration des production et de la productivité en 2022 et 2023 : (i) l’acquisition de 118.000 tonnes d’engrais supplémentaires en 2022 et 2023; (ii) l’acquisition de 7.000 tonnes des semences de qualité de céréales au profit des producteurs(trices) , 3.000 tonnes de semences de niébé et 15.000 tonnes de semences de pomme de terre ; (iii) la signature d’une Convention de partenariat entre le MAER et l’ISRA pour la fourniture de semences de prébase.

Les principaux résultats et effets attendus du programme portent sur : (i) la production de 600.000 tonnes de céréales (riz, maïs, mil), 120.000 tonnes de niébé et 150.000 tonnes de pomme de terre. (ii) la production de 32,5 tonnes de G3 de blé en 2024 qui à termes permettront d’obtenir près de 9.000 tonnes de semences certifiées en 2026. L’intervention permettra à environ 850.000 ménages dont 20% dirigés par des femmes d’avoir un accès sécurisé à des semences et intrants en qualité suffisante. Les différentes réalisations auront un effet positif sur les revenus des ménages, ainsi que sur la situation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle du pays.

Et au ministre de préciser que le montant total du Programme de 120,947 millions Euros, soit environ 79,33 milliards de FCFA, sera décaissé en 2 tranches. Le programme appuiera également les efforts des autorités en matière de réformes et amélioration des flux des dépenses publiques du secteur agricoles et d’actualisation des stratégies politiques agricoles pour une meilleure prise en compte du contexte des crises successives et les nouvelles orientations de développement du Pays telles que définis dans le PSE et son PAP2A.

Le programme accompagnera aussi le MAER, en partenariat avec le groupe de partenaires, dans l’ambitieux projet de digitalisation de la distribution des engrais, des semences, et de la diffusion des bonnes pratiques durables et résilientes et de l’information agro-métrologiques. Comme vous le savez, durant plus de quatre décennies de coopération, le Sénégal et la Banque Africaine de Développement ont tissé de solides liens de partenariat. En effet, ce programme vient s’ajouter à la longue liste des opérations financées par la Banque au profit du Sénégal. Le portefeuille en cours d’exécution comporte 33 projets pour un engagement de 1.63 milliards UC, soit 1381 milliards CFA

Et La somme de 120,947 millions d’euros soit 79,329 milliards de FCFA tel est le montant que la banque mondiale a octroyé au Sénégal pour le financement d’un programme sur la production alimentaire d’urgence. Selon le Représentant Résident de la Banque Africaine de Développement (BAD), cet événement majeur qui est l’aboutissement d’un processus Fast Track et un travail acharné mené dans un grand esprit d’équipe par les experts du Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération, du Ministère des Finances et du Budget et du Ministère de l’Agriculture et de l’équipement Rural ainsi que ceux de la Banque Africaine de Développement.

Selon lui, il a pour objectif spécifique est de contribuer à la diminution, dans le court et moyen terme, de la dépendance du pays aux importations alimentaires à travers l’augmentation de la production et de la productivité des céréales de base (riz, maïs, mil) et des produits horticoles. Ainsi, il sera mis en œuvre sous forme d’appui budgétaire se décline en trois composantes : Améliorer l’accès aux semences certifiées et l’appui conseil , Améliorer l’accès aux engrais aux exploitations agricoles et enfin Améliorer la gouvernance et la mise en œuvre des politiques publiques dans le secteur agricole.

 

A propos de Mor Fall

Check Also

Météo: Des pluies et orages annoncées, ce vendredi

Des orages et des pluies dans les prochaines 24 h

Des orages et pluies modérés à faibles sont attendus, au cours des prochaines 24 heures, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR