Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
telechargement 5 12

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR: 1 500 enseignants chercheurs dès l’année 2024-2025

C’est un grand pas en avant pour répondre progressivement aux normes standards de I’UNESCO que de faire ce recrutement massif. Les parties prenantes de l’enseignement supérieur, après leur séminaire tenu à Saly du 31 mai au 2 juin dernier, ont décidé de s’unir autour de l’essentiel pour une université de référence. 

Dans un communiqué daté du 19 juin, le Cadre unitaire des collectifs de vacataires du Supérieur tient d’abord à informer l’opinion publique sénégalaise de sa satisfaction à l’endroit du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Dr Abdourahmane Diouf. Ce, mentionne le communiqué, « suite à sa volonté manifeste de régler les problèmes inhérents aux universités publiques sénégalaises ». Ainsi, à l’issue du Séminaire tenu dans la période du 31 mai au 2 juin 2024, ledit collectif regroupant l’ensemble des enseignants vacataires des universités publiques du Sénégal s’est réjoui également des fortes recommandations issues des discussions des divers ateliers. « Ce séminaire qui a vu la participation de toutes les parties prenantes des universités publiques et privées nous a permis de nous exprimer sur la question. (…).

Publicités

Un recrutement massif de 1 500 enseignants chercheurs dès l’année 2024-2025 et un recrutement étalé dans le cadre d’un plan de renforcement du PER pour répondre progressivement aux normes standards de I’UNESCO », lit-on dans le communiqué de la Coordination nationale des vacataires des universités publiques du Sénégal. Ensuite, l’on nous fait savoir que ce recrutement permettra non seulement de rattraper les années en chevauchement, mais aussi de régler définitivement le calendrier universitaire.

C’est d’ailleurs tout le sens de la gratitude et des remerciements manifestés particulièrement à l’endroit du Dr Abdourahmane Diouf et toutes les parties prenantes de l’enseignement supérieur généralement. « Nous, les vacataires des universités publiques du Sénégal, tenons également à témoigner au ministère de tout notre soutien dans sa démarche de vouloir stabiliser définitivement le calendrier universitaire. Nous soutenons également toutes les autorités universitaires qui ont cette posture », renchérit le communiqué.

Pour finir, les vacataires des universités publiques du Sénégal ont exhorté toutes les parties prenantes de l’enseignement supérieur à bien vouloir s’unir autour de l’essentiel pour une université de référence articulée autour des valeurs de patriotisme, d’équité et surtout de justice sociale, gage d’un développement durable. 

Mamadou Sow

Vérifier aussi

telechargement 4 5

Aprés 100 jours au pouvoir: Les premières réformes de Bassirou Diomaye Faye

Après 100 jours à la tête du Sénégal, le président Bassirou Diomaye Faye est confronté …