Exploitation du Pétrole et du gaz au Sénégal: Prés de 890 milliards FCFA attendus entre 2023 et 2025
Exploitation du Pétrole et du gaz au Sénégal: Prés de 890 milliards FCFA attendus entre 2023 et 2025

Exploitation Pétrole et du Gaz: Macky Sall mise sur  l’urgence de stabiliser les projets et les tracés du Réseau gazier du Sénégal

Hier en Conseil des ministres, la question de  l’exploitation  du pétrole et du gaz  a été au centre des débats. Selon Macky Sall, avec ce pas de géant que va franchir notre pays, il urge de miser sur la stabilisation des projets.

Le Président de la République a rappelé l’entrée du Sénégal, en fin 2023, dans le cercle des pays producteurs et exportateurs d’hydrocarbures, avec la phase d’exploitation de nos différents projets pétroliers et gaziers (Sangomar, Grand Tortue Ahmeyin (GTA), Yakaar/Teranga…) Macky Sall a signalé l’urgence de stabiliser les projets et les tracés du Réseau gazier du Sénégal (RGS), ainsi que le projet de Document de Stratégie nationale de développement du secteur pétrolier et gazier. 

En conseil des ministres hier, ce dernier  a à cet effet demandé au Ministre du Pétrole et des Energies de finaliser, en relation avec le Secrétariat permanent du COS – PETROGAZ, la préparation de la prochaine session de l’instance qu’il présidera prochainement, avec l’implication de tous les partenaires de l’Etat. S’agissant de la maitrise stratégique du développement du secteur pétrolier et gazier, il a indiqué au Gouvernement, l’urgence de prendre toutes les mesures adéquates pour assurer un suivi particulier de cette période fondamentale dans la reconfiguration de l’économie nationale, au regard des opportunités et enjeux signalés. 

Plusieurs concertations d’ailleurs ont eu lieu en 2018 et 2021 pour « renforcer le consensus national autour de la gouvernance inclusive du secteur et de la gestion des recettes issues de l’exploitation des ressources nationales d’hydrocarbures avec la validation de deux (2) principes directeurs fondamentaux. » La situation dans les universités publiques n’a  pas été occultée par  le Président Sall. Il a saisi l’occasion pour demander au Premier Ministre et au Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, « d’engager sans délais des concertations avec les recteurs et les directeurs des CROUS, en vue d’accélérer la réalisation et la mise en service des nouvelles infrastructures académiques et sociales programmées. »

L’amélioration du cadre de vie dans les campus et à la stabilité sociale dans les universités publiques restent aussi importantes de même que le suivi  « du projet des classes préparatoires aux grandes écoles. » 

MOMAR CISSE

À propos Mor Fall

Vérifier aussi

Fraude à Grand-Dakar: Zahra répond à Barthélemy

Secteur informel : Vers la Création de l’Union nationale de comités d’entreprises du Sénégal pour une régulation 

Dans le long processus de régulation des marchés, un grand pas a été franchi ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR