Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
IMG 20220210 WA0129

Forum du 1er emploi : 2 milliards FCFA dépensés

En 21 éditions, c’est un budget confondu de près de 2 milliards de Fcfa dépensé pour le Forum du 1er emploi. Des fonds pris, presque entièrement, en charge par le MEDS, avec des soutiens symboliques de l’Etat et des partenaires.
Les fonds dépensés par le MEDS pour l’organisation du Forum du 1er emploi sont énormes. En 21 éditions, c’est un budget confondu de près de deux milliards de Fcfa pris, presque entièrement, en charge par le MEDS, avec le soutien des partenaires et de l’Etat. A préciser que le Forum du 1er Emploi est totalement gratuit. Le MEDS est référencé comme l’une des organisations patronales nationales, s’impliquant dans toutes les initiatives et programmes d’employabilité des jeunes depuis  20 ans.
Toutes ces actions deviennent une référence centrale, à travers la production de connaissance, l’innovation, les actions sur le terrain, mais aussi par son implication directe dans l’évaluation des politiques publiques, en direction de l’innovation, l’orientation, l’insertion et l’emploi des jeunes. Le MEDS a  permis d’organiser depuis 21 ans  les ateliers training en prélude des forums, la mise en place de la Fondation emploi  jeunes qui accueille et inscrit les jeunes diplômés et ouvriers spécialisés primo demandeurs d’emploi.
En effet, cet atelier offre l’opportunité aux jeunes d’accéder à leur premier emploi professionnel. C’est le principal objectif, mais la tâche s’avère de jour en jour plus difficile, vu la faiblesse du tissu économique et la forte demande.
«Nous devons ensemble opérer les ruptures utiles à tous les niveaux ; nous devons repenser notre environnement économique. Nous devons reformater notre système académique et de formation », a déclaré le président du Meds. Selon M. Mbagnick Diop, « le programme de relance de l’emploi devra être restructuré pour accorder plus de place à cette catégorie d’acteurs économiques. »
Il a réitéré l’engagement du MEDS et du Secteur Privé à soutenir et accompagner le gouvernement à matérialiser d’une façon efficiente toutes les initiatives allant dans le sens de solutionner la problématique de l’Emploi des jeunes en particulier des jeunes diplômés.
« Comme l’a si bien dit le président de la République, la situation des jeunes nécessite un nouvel élan en raison de la crise économique sans précédent qui affecte tous les pays, développés et en développement », dit-il.
Après avoir fait le diagnostic de l’écosystème, le président du MEDS propose ces dix  mesures ci-dessous.
Les 10 commandements du MEDS
Le MEDS propose d’intégrer la problématique des entreprises à l’arrêt ou en procédure de liquidation dans le dispositif pour une réintégration de certains travailleurs.
La mise en place des mesures incitatives pour les entreprises locales dans le cadre de la réforme du code des investissements qui est en cours.
L’accroissement du niveau de financement et développer le dispositif d’accompagnement pour l’informel et l’auto entreprenariat.
Développer le bénévolat chez les jeunes ; les jeunes sans emploi- qualification, en totale inactivité pourraient acquérir un savoir-faire / expérience à travers leur insertion au niveau du secteur public ou du secteur privé.
Revisiter le pilotage des accords actuels d’incitation à l’emploi conclus avec le secteur privé formel (stage, apprentis, Ecole/entreprise) – les goulots d’étranglement
Le MEDS déplore une administration lourde et contraignante, la Quote-part de l’Etat difficile à recouvrer par les bénéficiaires et l’absence de dynamisme et déficit de communication
Le MEDS préconise de créer des comités locaux dans chaque commune d’encadrement des jeunes
Et suggère la matérialisation et la création des guichets locaux qui regrouperaient toutes les structures du dispositif actuel de l’Etat
Le Patronat propose de rationaliser en fusionnant toutes les structures agences, délégations et fonds étatiques de financement au profit des jeunes en une seule entité pour faciliter l’obtention des financements, le retracement des décaissements, l’identification de tous les bénéficiaires pour une meilleure lisibilité et visibilité de toutes les actions du gouvernement en faveur des jeunes.
Favoriser et faciliter des forums et symposiums entre offreurs d’emploi et demandeurs avec un appui efficient de l’Etat.
Et enfin, le MEDS demande d’offrir aux jeunes diplômés des séances de training et de mise à niveau périodiquement afin de leur permettre de s’améliorer et comprendre le monde de l’entreprise.

Publicités

Vérifier aussi

222EZA 800x445 1

Processus de renégociation des contrats : Le président Diomaye Faye annule un accord de 459 milliards de FCFA.

Le gouvernement sénégalais a annoncé l’annulation d’un contrat de 700 millions d’euros signé il y …