Electricité des ménages
Electricité des ménages

Hausse des prix de l’énergie : Les syndicalistes rejettent la proposition de subvention de Mansour Faye

La hausse du prix du carburant à raison de 100 francs Cfa par litre, divise le gouvernement et les acteurs du transport routier. L’Etat du Sénégal s’est vu forcer la main de réduire la subvention à l’énergie. C’était l’une des conditions pour que le Fmi lui accorde 133 millards Cfa dans le cadre de l’Instrument de coordination de la politique économique (Icpe). C’est le représentant qui l’a confirmé hier. 

Ces derniers qui continuent d’exiger une hausse des tarifs du transport, l’ont fait savoir hier, lors d’une réunion avec le ministre des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye. Les acteurs du transport qui ne veulent rien entendre d’autre que la baisse du prix du carburant, ont rejeté la proposition de subvention de 25 milliards FCfa du ministre Mansour Faye.

Selon toujours le journal, certains d’entre eux, notamment les proches d’Alassane Ndoye, secrétaire général du Cadre unitaire des syndicats du transport routier, menacent d’ailleurs de réunir incessamment leurs bases, pour décréter un mot d’ordre de grève avec les autres syndicats de transport.

450 milliards de francs Cfa prévus en 2023 pour la subvention à l’énergie, alors que les projections font état de 800 millards Cfa. L’Etat du Senegal savait qu’il allait accepter l’injonction du Fonds monétaire international (Fmi) de revoir sa copie. C’est chose faite et le représentant-résident du Fmi a été plus clair que les autorités sénégalaises. «Oui ! L’approbation des 133 millards  Cfa a été conditionnée à ces mesures dans une certaine mesure. Car, le Fmi soutient les réformes économiques, les bonnes politiques économiques.

En 2022, les subventions à l’énergie ont coûté 750 milliards de francs Cfa. En 2021, elles étaient à 150 milliards Cfa. Ce qui représente plus de 23% des recettes budgétaires propres de l’Etat du Sénégal. Autrement dit, elles ont absorbé plus de 23% des recettes de l’Etat fiscales et non fiscales. Si le gouvernement n’avait pas pris les mesures la semaine dernière, les subventions allaient atteindre 800 milliards en 2023, selon les projections.

Les ménages vulnérables vont quelque part en souffrir. C’est dans cette logique que la Bourse de sécurité familiale sera augmentée. Le gouvernement s’est dit ouvert à négocier avec les syndicats de transport pour éviter une hausse des tarifs des transports. Le gouvernement est en train d’investir dans le développement du transport urbain», a expliqué le représentant-résident du Fmi au Sénégal.

À propos Mor Fall

Vérifier aussi

Fraude à Grand-Dakar: Zahra répond à Barthélemy

Secteur informel : Vers la Création de l’Union nationale de comités d’entreprises du Sénégal pour une régulation 

Dans le long processus de régulation des marchés, un grand pas a été franchi ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR