SEXTAPE
SEXTAPE

Le pédé hébergeait ses amants en plein ramadan

Ils étaient 12 jeunes, dont deux filles, âgés entre 18 et 23 ans, à quitter le box des accusés pour rejoindre hier, le prétoire du tribunal des flagrants délits de Dakar. Attraits pour acte contre nature, proxénétisme, défaut de carnet sanitaire,  détournement et corruption de mineurs, Ibrahima Baldé et ses acolytes s’adonnaient à des parties de sexe dans des appartements. 
Né en 2000 en Guinée Conakry, Ibrahima Baldé qui ne ressent rien pour le sexe opposé, incitait les jeunes de son âge à la débauche. Il est tombé avec 9 garçons et 2 filles dans des appartements aux Maristes et à la Cité Soprim le surlendemain de la Korité.  « J’ai pris un appartement avec Diarra Badiane et Fatou Kiné Guèye mais cette dernière m’a demandé de la mettre en rapport avec des hommes pour des rapports sexuels tarifiés. On avait loué l’appartement à 36.000 francs par jour », a révélé l’homosexuel. Poursuivant, il a indiqué avoir entretenu des parties de jambes en l’air avec Serigne Fallou Sow, Babacar Guèye, Aboubakry Thiam, Cheikh Dieng, Mor Fall, Dame Fall, Mamour Top et Joseph Diouf.
Serigne Fallou Sow a soutenu avoir fait la connaissance d’Ibrahima Baldé lors d’une séance de tam tam à Thiaroye. Et celui-ci lui donnait des sommes comprises entre 8000 et 10000 francs pour coucher avec lui. « Il m’avait aussi proposé de faire l’amour avec Fatou Kiné », a souligné l’élève.
Interrogé sur la provenance de l’argent qu’il payait à ses partenaires, Ibrahima allègue qu’il provenait de plusieurs hommes en majorité des commerçants avec qui, il entretenait des rapports sexuels.
De son côté, Diarra Badiane a narré : « J’ai connu Ibrahima à Dakar. Lorsqu’il a pris un appartement, il m’a appelée au téléphone pour m’informer. Quand je l’ai rejoint, il ne m’a rien proposé. Je n’ai jamais eu de rapport avec aucun homme là-bas ». Fatou Kiné a affirmé avoir sollicité Ibrahima pour avoir un emploi. « Nous nous sommes connus à Kolda. Quand je suis venue à Dakar, il m’a transportée à Niague où on a partagé pendant deux jours la même chambre. A notre retour, il me forçait à coucher avec des hommes dans son appartement. Il m’a menacé de me faire retourner à Kolda si je refusais », a-t-elle signalé. « Il m’a mis en rapport avec des hommes pendant un mois et il encaissait les sommes d’argent. Je n’ai reçu aucun franc durant toute cette période », a lâché la mère célibataire.
« Le vieux qui m’a excisé me forçait toutes les nuits à faire l’amour avec lui.
Mamadou Bâ quant à lui, a souligné avoir accompagné Serigne Fallou Sow dans l’appartement. Même son de cloche pour Babacar Gueye qui dit s’être rendu sur les lieux pour prendre des photos. Ce que Joseph Diouf a confirmé. Aboubakry Thiam, Cheikh Dieng, Dame Fall et Mamour Top ont aussi clamé leur innocence. Mor Fall a dit que ses co-prévenus avaient loué l’appartement pour y passer la fête de la Korité.
Face à la parquetière, Ibrahima Baldé a laissé entendre qu’il a été marabouté. « Le vieux qui m’a excisé me forçait toutes les nuits à faire l’amour avec lui. En plus, la co-épouse de ma mère me faisait faire des tâches réservées aux filles. Elle m’a dit que je n’aurai jamais la paix tant que je vivrai », a-confié le jeune homme de 22 ans pour justifier son orientation sexuelle. « J’ai perdu mes deux parents. Il  n’y a que mes sœurs qui sont là. L’une est étudiante, l’autre fait le linge pour gagner sa vie », a-t-il conclu.
Prenant  la parole, la procureure a retenu la culpabilité d’ Ibrahima Baldé, Serigne Fallou Sow et Fatou Kiné Guèye. Il a requis cinq ans ferme contre le premier nommé et deux ans, dont six mois ferme pour ses deux comparses. « Serigne Fallou Sow n’est qu’une victime qui est tombé dans le piège d’Ibrahima Baldé. Le seul responsable ici c’est ce dernier qui reconnaît être un homosexuel. Mon client a cédé aux propositions de Ibrahima Baldé pour de l’argent, tendez-lui la perche M. le président si vous l’envoyez en prison, il pourrait devenir homosexuel. Je condamne sa faiblesse et son acte mais on peut lui donner une peine d’avertissement car tout le monde sait désormais qu’il s’est adonné à l’homosexualité et c’est une sentence » a plaidé l’un  des conseils de la défense. Ses  confrères ont tenté de prouver l’innocence d’Ibrahima Baldé et Fatou Kiné Guèye sans convaincre.
Rendant sa décision, le juge a condamné Ibrahima Baldé à 5 ans d’emprisonnement ferme. Serigne Fallou  et Fatou Kiné  ont pris six mois, dont deux ferme. Le reste du groupe a été relaxé.

Vérifier aussi

Loi d’amnistie : Les députés de Yewwi face à un autre dilemme

Loi d’amnistie : Les députés de Yewwi face à un autre dilemme

Les députés de l’ex-Pastef et de Yewwi Askan Wi vont-ils voter cette offre politico-judiciaire du …