Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Le président du MEDS expose l’apport du numérique dans l’économie nationale

Initiée par le Mouvement des Entreprises du Sénégal (MEDS) depuis 2018, la sixième édition du salon des Startups AFRITECH s’est tenue ce lundi en présence d’autorités étatiques et diplomatiques. Lors de son allocution, le président du MEDS a indiqué que l’économie numérique a généré plus de 222 millions de dollars en 2021 et que cette dynamique est restée maintenue pour les années 2022 et 2023. Mbagnick Diop  qui se dit convaincu que la politique d’émergence passera nécessairement par la transformation digitale, invite l’Etat à faire du numérique un levier économique important et à soutenir le dynamisme des jeunes startupers. 

Publicités

La sixième édition du salon des Startups AFRITECH a été l’occasion pour le président du MEDS en l’occurrence Mbagnick Diop de mettre en lumière l’importance du numérique dans le développement économique du pays. En effet, le président du MEDS précise d’emblée dans son discours que la conviction du mouvement qu’il dirige est que la politique d’émergence économique, sociale et culturelle du Sénégal passera inéluctablement par la transformation digitale.

À cet effet, il plaide pour la « transformation structurelle de l’état d’esprit de la jeunesse » à travers la promotion, la formation et l’appropriation d’une culture de créativité, d’innovation et d’un esprit entrepreneurial dans la numérisation de toutes les niches économiques. Revenant sur l’apport du numérique dans l’économie nationale, Mbagnick Diop mentionne que plus de 222 millions de dollars ont été levés au Sénégal par des startups en 2021 et que cette dynamique n’a pas changé en 2022 et 2023, plaçant ainsi le Sénégal au 5e rang en Afrique selon lui.

Toujours dans cette perspective, le président du MEDS indique que 16 startups sénégalaises ont levé pas moins de 100000 dollars ou plus en 2021 et sept parmi elles ont levé plus d’un million de dollars. Poursuivant son argumentaire sur la contribution des startups dans l’économie, Mbagnick Diop souligne que plus de 25 investisseurs ont été actifs dans au moins une levée de fond au Sénégal en 2021.

C’est dans cette logique d’ailleurs qu’il exhorte le ministre de la communication, des télécommunications et de l’économie numérique à soutenir les efforts des Startupers « Monsieur le ministre représenté par la secrétaire générale, vous avez le devoir de soutenir cette dynamique et renforcer notre compétitivité dans ce secteur stratégique. Nous sommes en train de bâtir la nouvelle économie de demain, l’économie de la connaissance et avons le devoir d’être très alertes dans les sciences cognitives et les technologies émergentes », a-t-il lancé comme message à l’endroit du ministre de tutelle.

Pour le président du mouvement des entreprises du Sénégal, ce soutien consiste à « insuffler » à la jeunesse les qualités fondamentales telles que l’audace, le sens du risque, l’intuition des opportunités et la confiance en soi pour qu’elle s’engage dans la voie de la production et de la création. Il s’agit en effet de faire en sorte que la jeune génération s’approprie l’économie numérique afin d’en faire un levier économique.

Ainsi, le MEDS, à travers la voix de son président, estime que le Sénégal doit prendre toute sa part et toute sa place dans cette nouvelle économie en construction dénommée économie de la connaissance ou encore économie du savoir. C’est dans cette dynamique d’ailleurs qu’il a mis en place depuis plusieurs années le cercle des jeunes entrepreneurs 4.0 et le FOGACIM ( Fonds de garantie du cercle des investisseurs du MEDS) pour accompagner et garantir le financement de jeunes pousses.

Le salon des Startups AFRITECH a été aussi l’opportunité pour le président du MEDS de célébrer et d’encourager les meilleurs startups et les meilleures jeunes pousses porteuses de projet. À ce titre, trois prix officiels et un prix d’encouragement accompagné du soutien financier de Mbagnick Diop ont été décernés. Il s’agit du prix du 4.0 (prix du futuriste), du prix de l’innovation digitale (prix de la créativité et de la technologie) et enfin du prix Optima (prix de la révélation numérique).

Vérifier aussi

Transport : Après une semaine, le BRT livre ses premiers chiffres

Le Bus Rapid Transit (Brt) a commencé à rouler. Les responsables du projet ont livré …