Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Les 50 personnalités les plus influentes en 2021

L’année 2021 touche à sa fin. Beaucoup de Sénégalais l’auront marquée de leur empreinte en la faisant rentrer un peu plus dans l’histoire. Sans tenir compte de l’ordre, voici la liste des 50 personnalités sénégalaises les plus influentes en 2021 que publie, depuis plus de dix ans, Rewmi Quotidien.

Publicités

  1. Zahra Iyane Thiam

Technicienne en Télécom, Zahra Iyane Thiam  qui dirige le ministère de la Microfinance et de l’Economie Sociale et Solidaire, a énormément travaillé à la lisibilité du financement et l’amoindrissement des coûts destinés aux SFD. Elle a remis des centaines de millions de Fcfa de financements aux femmes et acteurs de la microfinance sur l’ensemble du territoire national. Candidate de BBY à la mairie des Sicap-Liberté,  Zahra a toutes les chances de rafler la mise au soir du 23 janvier 2022.

  1. Mouhamed Bougar Sarr

Le prix Goncourt pour l’année 2021 a été attribué à Mohamed Mbougar Sarr pour son roman «La Plus Secrète Mémoire des hommes». Ce 4e  opus de l’auteur de nationalité sénégalaise, âgé de 31 ans, avait été sélectionné pour tous les grands prix d’automne. Bougar rejoint la liste d’illustres lauréats, parmi lesquels Proust, Malraux ou encore Duras.

  1. Abdoulaye Daouda Diallo

Malgré la récession économique en raison de la pandémie, Abdoulaye Daouda Diallo a réussi à maitriser les finances publiques. Le Sénégal est toujours considéré comme un émetteur étatique de référence sur les marchés financiers régional et international des capitaux. Il est attendu un retour de la dynamique de croissance économique à partir de 2021, avec un taux projeté actuellement à 5,7%. Le Sénégal a entamé un processus de réduction de sa dette qui, de 66,7 % du produit intérieur brut (PIB) en 2021, devrait passer à 56, voire 55 % du PIB en 2023,

  1. Barthélémy Dias

Principal candidat de l’opposition à la mairie de Dakar, Barthélémy Dias cristallise les attentions et les tensions. Barthélémy Dias est un des favoris pour la mairie de Dakar mais une affaire judiciaire continue de le poursuivre suite à son implication dans le dossier dit Ndiaga Diouf, du nom de ce jeune homme tué lors de l’attaque contre la mairie de Mermoz/Sacré-Cœur il y a 10 ans.

  1. Dame Diop

Ministre de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage, Dame Diop a su impulser un dynamisme dans le secteur de l’emploi et de la formation professionnelle. L’on peut citer le programme  « Xeyu Ndaw Ni », où l’ex Directeur de la Planification et des Ressources Humaines du ministère de la Formation professionnelle annonce que l’Etat en est à plus de 90 % de recrutement sur les 65 000 emplois promis.

  1. Abdou Karim Fofana

Ministre en charge du suivi du Plan Sénégal Emergent (PSE), Abdou Karim Fofana, a su impliquer le secteur privé national dans les grands chantiers de l’Etat. Tête de liste majoritaire de BBY pour la mairie de Fann-Point E-Amitié, AKF se fixe comme objectif de changer le vécu des populations de sa commune.

  1. Cheikh Tidiane Bâ

Directeur Général de la caisse de Dépot et de Consignation du Sénégal (CDC), Cheikh Tidiane Bâ, a un bilan de manière globale, très appréciable. A ce jour, la Cdc est présente, en tant qu’investisseur, dans divers secteurs d’activités que sont l’immobilier, l’énergie, les assurances, pour ne citer que ceux-là. De nombreux projets sont en cours de réalisation ou d’étude. L’on peut citer tels que l’important programme des logements sociaux à Bambilor, la Tour des Mamelles, les sphères administratives régionales, les résidences Keur Maodo de Tivaouane, la centrale énergétique de Bokhol… Candidat de BBY aux locales, il est un redoutable adversaire pour Bamba Fall.

  1. Pr Souleymane Mboup

Si l’Afrique peut se glorifier de certains de ses fils, le Professeur Souleymane Mboup en fait partie. Surnommé le «Monsieur Sida Afrique », Pr Mboup, a beaucoup contribué à la lutte contre le Covid.  Président fondateur de l’Institut de recherche en santé, de surveillance épidémiologique et de formation (IRESSEF), ce  bactériologue a permis à la détection des variants du Covid. Deux nouveaux genres bactériens découverts par l’équipe de Didier Raoult portent désormais le nom du Pr Souleymane Mboup. Il s’agit du Mboupella Massilenssis et du Pseudomboupella.

  1. Pr Moussa Seydi

Le Professeur Moussa Seydi est, et reste la figure de proue de la lutte contre la Covid-19. Responsable de la prise en charge de tous les malades du coronavirus au Sénégal, Moussa Seydi a dédié sa vie au travail. Toute la stratégie médicale contre le coronavirus repose sur cet infectiologue, qui dirige depuis près le centre des maladies infectieuses de l’hôpital de Fann à Dakar.

  1. Abdoulaye Diouf Sarr

Le ministre de la Santé s’est placé en première ligne dans la gestion de l’épidémie à coronavirus. Comme si la lutte contre le virus reposait entièrement sur ses épaules. Aux avant-postes de l’épidémie, Abdoulaye Diouf Sarr est au front de la lutte et a réussi, pour le moment, à tirer le pays de cette mauvaise passe. Sur le plan politique, Macky Sall, l’a adoubé dans la course pour prendre la mairie de Dakar. Déjà maire de la commune de Yoff, ce Lébou bon teint, a en outre, reçu le soutien de sa communauté, fondatrice historique de Dakar au XVe siècle.

  1. Soham El Wardini 

Zappée par Khalifa Sall qui l’a préférée à Barthélémy Dias, Soham Wardini ne recule pas. La mairesse sortante a maintenu sa candidature à la Ville de Dakar. Première femme maire de la Ville de Dakar, cette année encore, elle a posé des actes forts et visibles pour l’année de mandat qu’elle doit finir.

  1. Mamadou Bèye (Samu)

Au cœur du dispositif de prise en charge, Mamadou Bèye qui dirige le Samu national a grandement contribué aux performances du Sénégal dans la diminution de nouveaux cas de Covid-19. Enseignant-chercheur en Anesthésie-réanimation-urgences à l’Université Cheikh Anta Diop Dakar, le directeur du Samu national est surtout utile dans la prise en charge des cas graves.

  1. Abdallah Wade (Samu national)

Spécialiste des urgences, Abdallah Wade, anesthésiste réanimateur  s’est également illustré dans la lutte contre le coronavirus pour laquelle il s’est voulu toujours optimiste. Médecin de catastrophe, il est le médecin-chef de la régulation du Samu national. Wade est titulaire d’un Master en management et devrait présent son Mémoire très prochainement.

  1. Mbagnick Diop  Président du MEDS et du Groupe Promo Consulting est l’un des patrons sénégalais les plus en vue aussi bien au niveau national qu’international. A son actif, cette année 2021, plusieurs grands événements. On peut citer sans être exhaustif, le Forum du 1er emploi au mois de février, la Conférence nationale des femmes chefs d’entreprise au mois de mars, la Cérémonie de remise de distinctions des Cauris d’Or au mois de juillet, les Assises Economiques Annuelles du MEDS au mois de septembre, la Francophonie en capitale à Paris au mois d’octobre, le Forum International des Entreprises Francophones – FIEF au mois de Novembre, les African Leadership Awards à New York au mois de Novembre, et pour boucler l’année, le Salon des Startups AFRITECH – Premier salon en Afrique de l’Ouest. Homme de consensus, il force le respect et l’estime de ses paires.
  2. Serigne Mountakha Mbacké

Le khalife général des Mourides a marqué l’année 2021 en dégageant 150 millions pour les sinistrés des inondations et 30 millions pour Touba Ca Kanam. Serigne Mountakha Mbacké, a aussi offert 50 millions aux familles des victimes et blessés lors des manifestations de mars 2021. C’est grâce à lui que le pays n’a pas basculé dans le chaos.

  1. Serigne Babacar Mbaye Sy

Le Khalife général des Tidianes a eu la bonne attitude ;  l’attitude cohérente et constante face au Covid-19. Il a strictement observé et cherché à faire observer les mesures de distanciation physique, du port du masque et de l’interdiction des rassemblements, même pour des activités liées au culte. Pendant que tout le Sénégal se relâchait sur les gestes barrières et autres mesures de prophylaxie, Serigne Mbaye Sy a continué de vivre comme un reclus. Il a également maintenu  la mesure de fermeture des mosquées relevant de son autorité.

  1. Cheikh Mouhamadou Ibrahim Niass

Nommé Khalife général de la Fayda tidianya, il a  effectué sa première visite officielle à Dakar. Il appelle manifestement à une révolution des consciences et à une révolution agricole. Cheikh Mouhamadou Mahi Ibrahima Niasse a des objectifs bien définis. Le premier parmi ceux-ci est l’élargissement de la cité religieuse de Médina Baye. Il table sur au moins un budget de 1000 milliards de francs CFA pour la réalisation cet ouvrage.

  1. Mgr Benjamin Ndiaye

Tout comme le khalife de Tidianes, l’Eglise a donné l’exemple dans la lutte anti-Covid. Mgr Benjamin Ndiaye a suspendu toutes les activités religieuses pour lutter contre la Covid.

  1. Serigne Mouhamadou Makhtar Laye

Nouveau khalife des Layènes, Serigne Mouhamadou Makhtar Laye, est décrit comme un guide si discret. Agé d’une soixantaine d’années, il habite Cambérène 2. Véritable ascète, l’homme a toujours vécu reclus. Appelé affectueusement Doudou, il est un intellectuel, un ingénieur en informatique qui a fait ses études en France. Reçu par le chef de l’Etat, il lui a fait part ses projets pour la communauté Layène mais aussi de sa mission d’œuvrer pour la paix et la stabilité du pays.

  1. Sadio Mané

En plus d’être l’un des meilleurs joueurs de Premier League (D1 Anglaise) voire du monde, l’attaquant de Liverpool œuvre beaucoup dans le social pour son pays. Dans son village natal de Bambaly, Sadio Mané a inauguré un centre de santé d’un montant de 350 millions de FCFA (plus de 500.000 €), entièrement financé de sa poche. Cette infrastructure médicale illustre l’engagement du joueur de Liverpool en faveur de sa terre natale et vient s’ajouter au lycée de Bambaly, érigé lui aussi sur financement de l’attaquant des Lions, et qui va polariser plus de 34 villages.

  1. Edouard Mendy

Recruté fin septembre 2020 par Chelsea à Rennes, Édouard Mendy n’a pas tardé à s’imposer dans la cage des Blues. Le gardien enchaîne les bonnes performances et les clean-sheet et a relégué l’ancien titulaire, Kepa Arrizabalaga, sur le banc des remplaçants. Il a été sacré meilleur joueur étranger de la saison (Trophée Jules François Bocandé) et 2e meilleur gardien au Ballon d’Or derrière Donarruma.

  1. Aliou Cissé

Aliou Cissé, coach des Lions fait partie des meilleurs entraîneurs africains, parce que sur la durée, il a placé le Sénégal à la tête du football africain au niveau de la Fifa. Le Sénégal est le 1er pays qualifié pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations prévue au Cameroun (CAN 2022).

  1. Lamine Diack

L’ancien patron de l’athlétisme mondial est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi à Dakar. À 88 ans, cet ancien athlète international, patron de l’athlétisme mondial (IAAF, aujourd’hui World Athletics) de 1999 à 2015, avait été accueilli en héros au Sénégal. En termes de bilan financier, durant ces seize ans, il a permis à l’IAAF de gagner presque 985 millions de dollars (571,7 milliards FCFA) de contrat. Il les a sécurisés jusqu’en 2029, avant de quitter. Et en quittant, il a laissé presque 75 millions de dollars (43,5 milliards FCFA) dans les caisses de l’IAAF.

  1. Antoine Felix Diome

Antoine Félix Abdoulaye Diome a été promu, cette année, ministre de l’Intérieur. Il lui incombe de superviser les prochaines élections locales, dans un contexte où leur transparence est régulièrement mise en doute par l’opposition. Réputé rigoureux et expérimenté, soucieux de rigueur, Antoine, est un magistrat hors normes.

  1. Wally Ballago Seck

Le « chanteur du peuple », comme on le surnomme parfois, est toujours sur une pente fulgurante. L’artiste musicien Wally Ballago Seck a été nommé, cette année ambassadeur du centre international du commerce extérieur du Sénégal (CICES), à l’occasion de la 29ème édition de la foire internationale de Dakar (FIDAK) prévue du 6 au 20 décembre.

  1. Youssou Ndour

Après une pause musicale suite au décès de son ami Thione Ballago Seck, le Roi du Mbalax a repris le micro plutôt que prévu. Son frère, Bouba Ndour l’aurait convaincu d’entrer en studio. Le leader du Super Etoile a fait ainsi son come-back sur scène avec un album intitulé ’’Mbalax’’, composé de hits. Star mondiale, le chanteur sénégalais est devenu le porte-parole d’une Afrique en proie à tous les maux.

  1. Macky Sall

Depuis son arrivée au pouvoir, Macky Sall œuvre au réchauffement de ses relations avec la plupart de ses homologues, de l’Afrique de l’Ouest à la Chine. Une approche qui lui a permis tout à la fois de multiplier les projets de partenariat et d’asseoir son leadership. Son élection à la tête de l’UA a été formalisée lors du sommet ordinaire de l’Union africaine en février. Le Président Macky Sall, Président en exercice de l’Union africaine pour la période 2022-2023. Le Sénégal prendra ainsi le relais après la RDC élue pour la période 2021- 2022, à l’issue du mandat de l’Afrique du Sud qui vient de se terminer.

  1. Idrissa Seck

Idrissa Seck redevenu allié de Macky Sall s’est emmuré dans un silence d’or.  Le président du Cese est de la catégorie des hors-série de la classe politique. L’homme, réputé intelligent, pèse et sous-pèse chacune de ses posture. Des observateurs font de lui le dauphin de Macky Sall en 2024.

  1. Ousmane Sonko

Principal opposant au président Macky Sall, Ousmane Sonko a séduit les jeunes Sénégalais avec des idées antisystèmes. Son inculpation dans une affaire de viol présumé et son arrestation ont déclenché une crise politique inédite. De nouveau libre, mais sous contrôle judiciaire, il a appelé ses partisans à poursuivre de manière « pacifique » la contestation qui secoue le Sénégal depuis le 3 mars.

  1. Khalifa Sall

Elargi de prison, l’ex maire de Dakar a lancé l’opération reconquête. Il se pose en rassembleur au-dessus des clivages.  Il a réussi à mettre l’une des plus grandes de l’opposition « Yewwi Askan Wi » qui met la pression sur le régime. Il a annoncé sa candidature à la Présidentielle de 2024

  • Me Aissata Tall Sall

La très charismatique mairesse de Podor est devenue alliée de Macky Sall qu’elle a soutenu lors de la dernière présidentielle du 24 février 2019. Elle sera nommée Envoyée spéciale du président de la République, avant d’être promue ministre des affaires étrangères.

  1. Marième Faye Sall

Femme d’influence, c’est en coulisses qu’elle officie. Dans un contexte de pandémie de Covid-19 qui a duré frappé les ménages, la Première Dame Marième Faye Sall est à la rescousse des nécessiteux en leur offrant des milliers de moutons pour la Tabaski 2021.. Au-delà de ses actions caritatives, Marième Faye Sall présente les condoléances du couple, rend des visites de courtoisie à la nuit tombée, se liant d’amitié avec les épouses. Forte d’une aisance relationnelle déploie son réseau depuis les confréries maraboutiques jusqu’au monde politique, en passant par les médias.

  1. Guy Marius Sagna

L’activiste Guy Marius Sagna est régulièrement arrêté lors de ses actions sur le terrain et lors de manifestations. Il est sans doute l’activiste le plus en vue du Sénégal pour son engagement sur la scène politique et sociale. De 2014 à aujourd’hui, le leader du mouvement FRAPP/France dégage a été arrêté plus de 32 fois par les forces de l’ordre et plusieurs fois emprisonné.

  1. Souleymane Bachir Diagne

Le philosophe sénégalais Souleymane Bachir Diagne est devenu l’ambassadeur de la pensée africaine. Directeur de la collection « La philosophie en toutes lettres» aux éditions Présence africaine, ce spécialiste mondial de l’algèbre de Boole et de la pensée islamique enseigne à la prestigieuse université Columbia, à New York.

  1. Assane Dioma Ndiaye

Me Assane Dioma Ndiaye a une carrière de militant des droits de l’homme, qui l’a poussé vers la défense des victimes de façon générale, des victimes de violation des droits humains.

  1. Seydi Gassama

Secrétaire exécutif d’Amnesty International Sénégal, Seydi Gassama est avant tout un homme de principes obsédé par la défense de la liberté et la passion de lutter contre l’injustice sociale. Son engagement aux valeurs universelles va faire de lui la voix des faibles et des exclus pour le bien de l’humanité.

  1. Fatou Sow Sarr

Sociologue et directrice du laboratoire genre de l’Institut fondamental d’Afrique noire (IFAN) de l’université Cheikh-Anta- Diop (Ucad) à Dakar, Fatou Sarr Sow continue toujours de se distinguer dans la lutte pour les droits des femmes au Sénégal. Elle se bat pour que les femmes soient aux premières loges dans les partis politiques. Le Caucus des Femmes Leaders qu’elle dirige porte la candidature de Soham El Wardini à la Ville de Dakar

  1. Cheikhna Thiam

Cheikhna Thiam de la start-up Greenmeth Farm a remporté le « Prix du Futuriste 4.0 » du 4e Salon des start-up du Meds (Afritech 4.0). Il  a empoché 1.000.000 de Fcfa. Le projet de la startup de Cheikhna Thiam est de transformer les déchets en électricité et en engrais Bio.

  1. Baïdy Agne

Baïdy Agne, l’art de la discrétion. Il ne s’étale pas sur ses affaires. Président du Conseil national du patronat, il dirige le patronat le plus représentatif. Directeur Général de plusieurs entreprises dans les secteurs de la manutention, de la construction, de l’extraction de minerais, du tourisme et du transport. Mr Agne est diplômé en gestion d’entreprise et génie électrique.

  1. El Hadji Mansour Mbaye

Présenté comme «l’incarnation de la sagesse», un monument et l’un des derniers mohicans de l’époque d’avant et d’après indépendance, Haj Mansour est un médiateur social de premier plan. El Hadj Mansour Mbaye a été célébré à Tivaouane, le dimanche 17 octobre 2021, jour de son anniversaire qui coïncide avec la veille du Gamou célébrant la naissance du prophète. Un anniversaire a retenu l’attention de toute la République, de la communauté religieuse et culturelle, tant le Doyen Haj Mansour a marqué son époque.

  1. Racine Sy

Mamadou Racine Sy est un homme de l’ombre. On l’entend très peu. Mais il n’en demeure pas moins influent. Le King FAHD Palace entame des travaux de géant de relifter l’établissement hôtelier.. Son PDG M. Mamadou Racine Sy répond ainsi aux directives des plus hautes autorités du pays, notamment à celles du Chef de l’État qui tient à des infrastructures hôtelières de qualité. Candidat à la mairie de Podor, il est en pole position pour remporter les élections locales de janvier 2022.

  1. Mary Teuw Niane

Mary Teuw Niane, est l’étoile dans la galaxie de l’intelligentsia sénégalaise. Pca de Petrosen Holding, il veut détrôner Mansour Faye à la mairie de Saint-Louis. . L’ex ministre de l’enseignement supérieur a mis en place un  Programme ambitieux réaliste et réalisable (#PA2R autour de trois axes : créer des dynamiques économiques et entrepreneuriales favorisant l’insertion et l’emploi, bâtir une jeunesse compétente et épanouie, éprise d’innovation et imbue d’art et de la culture et construire un cadre de vie respectueux de l’environnement, de la biodiversité et résiliant aux changements climatiques.

  1. Me Malick Sall

Natif de Danthialy (2 avril 1956), ses actions dans la chancellerie sont saluées.  L’Ums s’est satisfaite de son attitude et de son ouverture d’esprit. Il est dépeint comme un professionnel « rigoureux » et un homme « affable, généreux et très engagé pour le bien-être de sa communauté ». Promu ministre de la justice, il a révolutionné le secteur judiciaire. Ce natif de Danthiady est surtout connu sur le terrain social où il mène de nombreuses actions de solidarité.

  1. Moise Sarr

Moïse Diégane Sarr, Secrétaire d’État auprès du ministre des affaires étrangères est un fidèle du Président Macky Sall. La preuve ? Ce spécialiste en intelligence économique a renoncé à sa candidature pour la mairie de Diarère au profit de Thérèse Faye. Moïse est titulaire d’un master en intelligence économique de l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) de Paris, d’un diplôme de troisième cycle de l’Université d’Angers en intelligence économique et stratégies compétitives ainsi que d’un master en management des organisations.

  1. Colonel Souleymane Kandé

Le Colonel Souleymane Kandé a été déterminant dans la pacification de la Casamance. L’officier supérieur qui a bouclé deux passages à la tête du commandement de la zone numéro 5 aura a abattu un travail titanesque dans cette partie sud du pays. Toutes les bases rebelles situées au sud du Fleuve Casamance ont été démantelées, autorisant le retour des populations déplacées et la reprise des activités de développement.

  1. Karim Wade

En exil au Qatar depuis 2016, Karim Wade reste toujours l’homme fort du PDS. Très discret, Wade-fils ne s’exprime qu’à travers quelques rares communiqués, distillés au gré de l’actualité politique ou des fêtes religieuses. En octobre dernier, l’État sénégalais a été débouté par la justice monégasque de sa demande visant à faire main basse sur ses comptes bancaires.

  1. Sekou Dramé (Sonatel)

Son parcours est impressionnant. Sékou est respecté et surtout apprécié pour sa compétence et son expertise brillante des télécoms. Pour le 1er semestre 2021, marqué par les prémices de la relance économique mondiale, le groupe Sonatel maintient de solides performances opérationnelles et financières et conforte son leadership dans ses cinq pays de présence. Le chiffre d’affaires du premier semestre 2021 s’est établi à 249,8 milliards FCFA. Sonatel garde « une forte position commerciale avec un parc mobile qui s’approche des 11 millions de clients, en hausse de +10,7% par rapport au S1 2020 avec une part de marché volume de 54,4% ».

  1. Coura Tine Sène (Wave)

Wave Mobile Money est une Fintech à fort impact opérant exclusivement en Afrique la fintech qui bouscule le mobile money. Créé en 2011 par Drew Durbin et Lincoln Quirk, deux Américains installés à New York, et enregistré en 2016 à Dakar, Wave applique des frais fixes de transaction à hauteur de 1 % entre particuliers et épargne à ses utilisateurs des frais supplémentaires sur les paiements de factures en les reportant sur les entreprises. Wave a ainsi imposé une rude concurrence à Orange qui a été obligée de baisser ses tarifs.

  1. Docteur Amadou Sall

Amadou Alpha Sall, directeur de l’Institut Pasteur de Dakar (IPD), s’est retrouvé dans le feu de l’action avec le Covid. L’Institut Pasteur de Dakar  va abriter une nouvelle usine de production de vaccins au Sénégal. Elle sera construite dans les prochains mois. Elle devrait commencer avec une production de 25 millions de doses de vaccins par mois d’ici la fin de l’année 2022. L’IPD a été désigné par l’Union africaine comme un des deux centres de référence en Afrique pour la détection du nouveau coronavirus apparu en Chine.

  1. Felwine Sarr

La crise sanitaire semble n’avoir pas eu de prise sur lui, comme en témoignent les distinctions qu’il a obtenues et ses projets qui ont pris forme en pleine pandémie de Covid-19. L’écrivain et universitaire sénégalais doit son succès à sa contribution critique au rapport sur la restitution du patrimoine culturel africain commandité par Emmanuel Macron. Fils d’un colonel de l’armée sénégalaise et aîné d’une famille de 12 enfants, Felwine Sarr est né il y a 48 ans sur une île, Niodor, plantée au sud de Dakar. C’est une force tranquille. Une alliance peu commune de volonté, de détermination, d’humilité et de douceur

 

 

 

Vérifier aussi

Communique du conseil des ministres du Mercredi 22 Mai 2024

Le Chef de l’Etat, Son Excellence, Monsieur Bassirou Diomaye Diakhar FAYE a présidé, ce mercredi …