Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Incertitude sur la 3eme Candidature: Vent de rébellion au sein de Benno
Incertitude sur la 3eme Candidature: Vent de rébellion au sein de Benno

Macky Sall aux FDS: «Celui qui n’est pas capable d’obéir n’est pas digne de commander»

L’Ecole de la marine nationale (Eman) a été inaugurée, ce lundi par le président de la république. A l’occasion, Macky Sall  rappelle aux forces de défense et de sécurité leurs devoirs.

Face aux stagiaires et futurs cadres des Forces de défense et de sécurité, le président de la République a rappelé la force de l’obéissance. A l’en croire, celui qui est incapable d’obéir n’est pas digne de commander. Il leur rappelle aussi leur charge à l’attachement à la Nation, la fidélité aux institutions de la République etc. « Obéir, c’est se préparer à commander. Celui qui n’est pas capable d’obéir n’est pas digne de commander. Par votre serment solennel, vous avez pris date avec l’histoire et avec votre carrière », a-t-il martelé.  Il s’exprimait ce lundi, à l’occasion de la cérémonie d’inauguration de l’École de la Marine nationale.
«Ma présence ici traduit l’attachement du Chef suprême des Armées aux vertus cardinales qui doivent toujours s’attacher à la chose militaire, c’est-à-dire le respect rigoureux des règles d’éthique et des valeurs cardinales du vrai soldat », ressasse-t-il. Avant d’ajouter : « c’est en ayant ces valeurs chevillées au corps que l’Armée répond le mieux à sa tradition de grande muette au service exclusif de la Nation, de la République et de l’Etat. Vos stagiaires et futurs cadres de nos Forces de défense et de sécurité doivent toujours se rappeler la règle d’or de l’Armée : celui qui n’est pas capable d’obéir, n’est pas digne de commander ».

Le chef de l’Etat a aussi dans son discours insisté sur la qualité de la ressource humaine qui compose ce corps. « Il n’y a d’Armée sans hommes et femmes qui incarnent son âme, sa force et son intelligence stratégique et tactique (…)

Ce nouveau tournant sera marqué, dès le début de l’année 2023, par la livraison du Walo, premier patrouilleur de haute mer, qui sera suivi de deux autres navires dans des séquences de six mois. Je voudrais surtout faire confiance aux qualités professionnelles et pédagogiques qui sont les vôtres pour remplir vos missions à la hauteur de nos ambitions pour notre Marine nationale. Il s’agit de contribuer à la formation de combattants aguerris, animés d’une ferme volonté de penser et de développer notre Marine. Je vous y encourage vivement », dit-il.

Le chef de l’Etat a aussi instruit les ministres en charge des Forces Armées, de l’Économie maritime, ainsi que du Pétrole et des Énergies de développer les synergies nécessaires entre les différentes Écoles. L’Ecole de la marine nationale (Eman) inaugurée ce lundi est construite dans les locaux du Camp militaire général Mountaga Diallo, à Bel Air. Il s’agit, selon le chef de l’Etat, un creuset d’acquisition de connaissances théoriques et pratiques pour les métiers de la mer.

Le président Macky Sall a invité les autorités de l’Ecole nationale de la marine à s’inscrire dans la dynamique des métiers devant accompagner les découvertes et l’exploitation des ressources pétrolières et gazières en offshore. «Le rôle des gens de mer s’accroît et se complexifie», a dit le chef de l’Etat qui a évoqué la découverte des ressources pétrolières et gazières, la pêche illicite non déclarée et non réglementée et les trafics en tout genre. «J’ai tenu à la montée en puissance de notre marine nationale, composante essentielle de notre système de défense», poursuit-t-il.


M.BA

Vérifier aussi

images 11

Patrimoine mondial en péril: Le Parc national du Niokolo-Koba sort de la Liste 

Le Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO, réuni à New Delhi (Inde), a décidé mercredi …