Yewwi askan wi traduit Macky Sall devant la Haute cour de justice
Yewwi askan wi traduit Macky Sall devant la Haute cour de justice

Macky sur Omicron et la stigmatisation de l’Afrique : Une indignation justifiée

Le Président Macky Sall, le Grand Manitou, s’est offusqué ce lundi à Dakar, lors de l’ouverture du Forum sur la sécurité et la paix relativement au fait que l’Afrique australe ait été systématiquement désignée et pratiquement ostracisée du reste du monde parce que simplement, le variant Omicron y a été découvert. De grandes puissances se sont même empressées d’interdire tout vol venant de ces pays et leurs ressortissants ont été interdits de séjour dans certaines capitales.

Des mesures drastiques qui s’expliquent certes par la panique à l’égard des conséquences possibles qui peuvent être fâcheuses de ce variant, en souvenir de celui dénommé Delta et découvert en Inde, mais qui sont disproportionnées et maladroites. Il s’agit de décisions politiques dont beaucoup d’experts du Nord se sont par ailleurs offusqué.

Car, comme Macky l’a dit, cela peut pousser, à l’avenir, d’autres Etats, à cacher la découverte de variants. Car, somme toute, l’Afrique du Sud a fait preuve d’une promptitude et d’une diligence qui méritaient des félicitations. Ses experts ont découvert très tôt le variant grâce à un travail minutieux de séquençage et ont informé qui de droit, c’est-à-dire les autorités médicales internationales et les Etats. De ce fait, très rapidement l’information a circulé mais a été géré d’une très mauvaise manière au point que, certainement, le pays a regretté d’avoir été si diligent.

Or, comme certains spécialistes l’ont défendu, si cela s’était produit sur le sol d’un pays moins équipé et moyen expert en la matière, Omicron aurait été découvert tardivement avec toutes les conséquences que cela charrie.

Donc, il était important que les pays du Nord, partenaires de l’Afrique, modèrent leurs modes de réaction quand un variant ou un virus nouveau est découvert sur le sol africain.

Il ne sert en effet rien ‘’de faire peur aux gens’’ et ceci d’autant plus qu’à part le fait que son mode de transmission peut être plus rapide, on n’en sait peu sur Omicron, pour le moment.

Aussi, l’Afrique du Sud méritait même des félicitations contrairement à ce qui s’est passé.

En tout état de cause, le Président Sall, lui, est déjà dans les habits d’un Président de l’Union africaine. Car, il est bien vrai que dans peu de semaines, il devra succéder à Félix Tshisékédi à la tête de l’Union africains. Pour cela, il prend ses marques et donne le ton de ce qui sera sa future présidence.

Qui plus est, le Forum de Dakar gagne en maturité et en crédibilité sur le plan africain et international.

Au début, quand le Docteur Cheikh Tidiane Gadio avait cessé de l’organiser et que l’Etat avait pris la relève, il y avait peu de Chefs d’Etat qui se déplaçaient. Il faut dire que les Idriss Déby, Aziz de Mauritanie et peut-être d’autres, n’étaient pas vraiment des amis de Macky.

Mais, aujourd’hui, les données ont changé. Nombre de pays ont d’autres leaders à leurs têtes et le monde entier se convainc d’une nécessité de discuter des questions de sécurité sur le sol africain.

Et même si d’autres initiatives en la matière sont en vogue sur le continent comme en Algérie, il n’en reste pas moins que Dakar reste une plateforme importante de dialogue et de prospective sur des questions aussi stratégiques comme le Président de la Commission de l’Union africaine l’a dit à l’ouverture du Forum.

Et il est évident que le dialogue constructif auquel les panélistes ont assisté, permettra un meilleur éclairage sur ces questions complexes et va davantage éclairer la prise de décision.

Assane Samb

A propos de Mor Fall

Check Also

Appel au rassemblement: Le leader du Ppc Seydou Diouf tire sur Sonko

Appel au rassemblement: Le leader du Ppc Seydou Diouf tire sur Sonko

Le nouvel appel à manifester de la coalition Yewwi askan wi est le «summum de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR