Mali: La MINUSMA a entamé son processus de retrait progressif du pays
Mali: La MINUSMA a entamé son processus de retrait progressif du pays

Mali: La MINUSMA a entamé son processus de retrait progressif du pays

La Mission des Nations Unies au Mali, la MINUSMA, a commencé son processus de retrait progressif du pays qui doit s’achever le 31 décembre de cette année, a indiqué jeudi le porte-parole du Secrétaire général.

« En étroite consultation avec le gouvernement de transition et d’autres parties prenantes, la Mission procède à un retrait progressif en commençant par le transport du personnel et du matériel des camps éloignés vers des centres plus importants afin de fermer les sites plus petits », a précisé le porte-parole, Stéphane Dujarric, lors d’un point de presse au siège de l’ONU à New York.

La MINUSMA a ainsi confirmé jeudi qu’un convoi transportant des Casques bleus et du matériel depuis son camp dans la ville de Goundam, dans la région de Tombouctou, dans le cadre du processus de retrait, est arrivé sans incident à la ville de Tombouctou mercredi. Cette opération complexe a impliqué le retrait du personnel du contingent militaire ivoirien, ainsi que des officiers de police des Nations Unies et d’une unité de police formée du Bangladesh, a souligné le porte-parole du Secrétaire général.

« Les soldats de la paix soutenaient la protection de la population locale, malgré des attaques régulières à l’aide d’engins explosifs improvisés, dans une zone qui présente l’un des niveaux d’insécurité les plus élevés et une forte présence de groupes extrémistes, notamment dans l’axe Goundam-Tombouctou », a-t-il ajouté.

Liquidation de la MINUSMA à partir du 1er janvier 2024

Les procédures établies ont été mises en œuvre en coordination avec l’autorité civile malienne désignée s’agissant du retour officiel du site à l’État malien. La sortie de la MINUSMA est considérée comme une priorité à l’échelle du système des Nations Unies.

Conformément à la résolution 2690 du Conseil de sécurité, depuis le 1er juillet 2023 la Mission a mis en œuvre un plan visant à effectuer un retrait sûr et ordonné d’ici au 31 décembre 2023 en étroite consultation avec le gouvernement de transition malien et en coordination avec les pays fournisseurs de contingents ou de personnel de police, suivi d’un processus de liquidation à partir du 1er janvier 2024.

Actuellement, la MINUSMA est présente sur 13 sites. La base temporaire d’Ogossagou a été la première à fermer le 4 août, suivie par le camp de Ber le 13 août. Le personnel et le matériel appartenant aux contingents sont progressivement rapatriés vers leurs pays d’origine, et le matériel appartenant aux Nations Unies est transféré conformément au Règlement financier et règles de gestion financière des Nations Unies, y compris par le biais de transferts vers d’autres opérations de maintien de la paix des Nations Unies.

Vérifier aussi

Guerre Israël-Hamas : Pourquoi un mur est-il érigé à la frontière égyptienne près de Gaza ?

L’Égypte a construit plus de 3 km de mur au cours de la semaine écoulée, …