MALIKA :Il vole les 6 millions de son patron
MALIKA :Il vole les 6 millions de son patron

MALIKA :Il vole les 6 millions de son patron, se réfugie chez son marabout

Âgé de 25 ans, A. M. Dia va croupir les six mois prochains mois en prison. L’employé indélicat a été reconnu coupable des faits de vol avec usage de fausses clés par le tribunal des flagrants délits de Dakar, hier mardi. Il avait subtilisé les 6 millions FCFA de son employeur, D. Diallo.

Malgré la sanction infligée à A. M. Dia, cette histoire de vol risque de causer des ennuis au vieux D. Diallo. Commerçant de son état, ce dernier est tombé des nues le vendredi 23 juillet dernier, lorsqu’il a trouvé son coffre-fort défoncé, ses 6 millions FCFA emportés. Alors que la moitié de ladite somme appartenait à ses proches parents.

C’est ainsi qu’A. M. Dia a été interpelé au domicile de son marabout, sis à Malika suite à la plainte de son employeur le même jour.

Cuisiné par les enquêteurs, le mis en cause jure au nom de tous les saints qu’il n’a pas dérobé l’argent. A l’en croire, au moment de la commission de l’infraction à 14h, il était au domicile de son ami A. Ndao. “Ce jour-là, j’avais quitté la boutique à 11h pour me rendre chez mon ami. Ensuite, je suis parti au domicile de mon marabout. C’est une fois là-bas, que mon patron a contacté mon guide religieux pour l’informer du vol”, a-t-il allégué sans pour autant convaincre les enquêteurs.

Inculpé pour des faits de vol avec usage de fausses clés au préjudice de son employeur, le prévenu a maintenu ses déclarations préliminaires à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar.

Interrogée par le juge, la partie civile charge : “J’ai trois employés dans la boutique. Les deux étaient à la mosquée au moment de la commission de l’infraction de même que moi. Le prévenu avait profité de notre absence pour revenir sur les lieux et vider le coffre-fort. J’y avais gardé aussi un portable”, précise-t-il.

Abondant dans le même sens, le conseil de la partie civile a réclamé la somme de 6 millions FCFA, à titre de réparation. “Le voleur a bel et bien ouvert le coffre-fort. Si c’était des étrangers, il n’allait pas venir en plein jour. Le témoin oculaire des faits a vu le prévenu, le seul détenteur des clés sur les lieux”, martèle Me Kane.

Convaincu de la culpabilité du prévenu, l’avocat de la société a requis deux ans d’emprisonnement ferme contre lui  Rendant sa décision, la présidente de la séance a condamné le prévenu à deux ans d’emprisonnement, dont six mois ferme. Il doit aussi payer le montant de 6 millions FCFA à la partie civile.

Check Also

cleaning

Retour des cleaning-day

Les journées nationales de nettoiement appelées cleaning days vont reprendre. Lancées en grande pompe par …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi

GRATUIT
VOIR