Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
conseil des ministres diomaye sonko 1

Nouveau Gouvernement : Bassirou Diomaye et Ousmane Sonko sont-ils perturbés par l’équation des nominations

A 100 jours au pouvoir, le rythme des nominations dans le nouveau régime de Diomaye et Sonko suscite bien des interrogations. Entre les urgences à gérer et les attentes pressantes, le duo au pouvoir semble prendre son temps, provoquant l’impatience de certains alliés.

Au-delà des urgences, certains militants et sympathisants pensent que le duo au pouvoir est très lent dans le remplacement de certains dirigeants de l’ancien régime, ceux qui veulent plus de rigueur dans le choix des profils, Diomaye et Sonko ne semblent nullement perturbés. C’est devenu la grande attraction dans les communiqués successifs du Conseil des ministres.

Publicités

Chaque mercredi, le porte-parole du gouvernement, partage le fameux document, et là beaucoup se ruent directement vers le bas pour voir qui sont les nouveaux nominés. Certes, beaucoup de nominations ont été faites, mais le rythme est jugé très, voire trop lent par beaucoup d’observateurs, y compris même parmi des soutiens du régime. Interpellé, ce militant de Pastef précise : ‘’J’avoue que certains s’impatientent un peu. Ils pensent que les choses ne vont pas très vite et ça peut s’entendre. Mais je pense qu’il faut aussi relativiser. Nous avons trouvé sur place des urgences qu’il fallait gérer : les tensions de trésorerie, les audits qu’il faut gérer…’’Concernant les nominations, il ne s’agit pas seulement d’enlever X ou Y pour y mettre un militant car il faut retenir que ce nouveau régime avait promis de gouverner autrement en mettant en avant la compétence. À ce propos, il faut noter que le Pastef avait préconisé de passer par l’appel à candidatures pour nommer à certains postes.

À ce jour, en dehors des appels à candidatures traditionnels, qui se faisaient bien avant la troisième alternance, il y a très peu, pour ne pas dire aucun appel à candidatures. Voilà plus de trois (03) mois que le régime peine à désigner des personnes, politiques ou non politiques, à certains postes. Pastef est-il en manque de cadres pour occuper certains postes de responsabilité ? Pourquoi Diomaye et Sonko ne vont pas chercher les compétences au-delà des frontières de leurs militants et alliés, si Pastef en manque ? Plusieurs questions qui se posent au rythme des conseils des ministres.Quand ce n’est pas les lenteurs dans les nominations qui posent problème, c’est tout simplement la promotion de profils qui sont loin de faire l’unanimité.

Dans une lettre ouverte publiée intitulée ‘’Les 100 jours du gouvernement de rupture : point de vue d’un modeste citoyen’’, le doyen Mody Niang, jusque-là considéré par beaucoup comme ‘’proche’’ des nouvelles autorités, alerte sur certaines décisions. Alors que beaucoup de Sénégalais s’interrogent sur les lenteurs, certains Sénégalais et cadres invitent le chef de l’État à être plus regardant. ‘’Les nouveaux gouvernants doivent s’attarder encore plus sur le passé des gens avant de les nommer à quelque poste que ce soit. Aujourd’hui, de plus en plus de compatriotes se posent légitimement des questions sur le népotisme qui serait à la base des actes de nominations de certains ministres et surtout de deux d’entre eux.

Vérifier aussi

nketiah2324 1

Mercato: L’OM piste Eddie Nketiah

En plus de Mason Greenwood, l’OM travaille sur un autre attaquant anglais. Selon nos informations, …