Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
ousmane sonko 696x464 1

Ousmane Sonko promet la lumière sur les crimes de sang

Animateur d’une conférence publique, ce dimanche 9 juin, à l’initiative des jeunes de son parti, le président du Pastef, a ratissé large, en évoquant les premières semaines passées à la tête du pays. Devant un auditoire constitué majoritairement de jeunes, Ousmane Sonko a passé en revue certaines questions de l’heure et annoncé quelques perspectives de la gouvernance d’après Macky Sall. Morceaux choisis par Rewmi: la reddition des comptes et la traque des tortionnaires et auteurs de crimes de sang…

Ousmane Sonko l’a confirmé ce dimanche sur l’esplanade du Grand Théâtre de Dakar : il y aura bel et bien une reddition des comptes dont le premier objectif est de faire rendre gorge à ceux qui seront reconnus coupables de détournement de deniers publics. Les audits qui selon lui « ont été lancés cette semaine », se poursuivront « sans précipitation », confirme-t-il. Car, « nous avons découvert des choses extraordinaires », révèle Ousmane Sonko, faisant allusion à la gestion du régime sortant. Le président du Pastef, qui est revenu sur le « protocole du Cap Manuel », a confirmé qu’il a accepté de « pardonner » les auteurs de violences physiques et morales contre sa personne. Mais, précise Sonko : « il est hors de question d’absoudre certaines choses ».

Publicités

Réitérant la ferme volonté du nouveau régime de fouiller la gestion des gestionnaires sortants et de traquer ceux qui méritent de l’être, le Premier ministre va plus loin que cette traque. Ainsi, parallèlement à cette reddition des comptes, des enquêtes seront ouvertes pour faire la lumière sur certains cas de « tortures » et sur les crimes de sang. Sous ce rapport, le chef du Gouvernement qui a promis la lumière sur la mort de certains manifestants, a également évoqué l’affaire Didier Badji-Fulbert Sambou, dont la « disparition » avait été annoncée le 19 novembre 2022.

Pour Ousmane Sonko, il serait « criminel » de ne pas faire la lumière sur cette histoire autour de la disparition de l’adjudant-chef Didier Badji et du sergent Fulbert Sambou, en service respectivement à la direction du renseignement militaire (DRM) et à l’inspection générale d’Etat (IGE).

Dans la foulée, Ousmane Sonko a invité la jeunesse sénégalaise à porter et à défendre « Projet » qui a été l’offre programmatique de l’alors candidat Bassirou Diomaye Faye. « Sur tous les plans », insiste le Premier ministre sénégalais qui, entre autres, réaffirme la volonté de l’Etat sénégalais à procéder à la révision de certains contrats miniers « défavorables » au Sénégal.

EMN

Vérifier aussi

telechargement 4 5

Aprés 100 jours au pouvoir: Les premières réformes de Bassirou Diomaye Faye

Après 100 jours à la tête du Sénégal, le président Bassirou Diomaye Faye est confronté …