Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Port Autonome de Dakar : Des employés de Maritalia risquent 2 ans de prison
Port Autonome de Dakar : Des employés de Maritalia risquent 2 ans de prison

Port Autonome de Dakar: La Direction du port et les FDS auscultent « les défis sécuritaires du domaine portuaire face aux nouvelles menaces »

Conscients que la compétitivité économique d’un port ne peut être effective sans la sécurité et la sureté de ses installations et de celles de son domaine portuaire, la direction du Port et les parties prenantes réfléchissent sur : « Les défis sécuritaires du domaine portuaire face aux nouvelles menaces ».

D’emblée, le Directeur Général du Port Autonome de Dakar, Mountaga Sy a rassuré qu’il n’y avait pas de nouvelles menaces. Néanmoins, le PAD étant « le poumon de l’économie sénégalaise », il etait important voire primordial que les acteurs du secteur portuaire réfléchissent sur l’effectivité des dispositifs de réponse aux risques et menaces sur la sécurité du domaine portuaire.

Publicités

En effet, estime Mountaga Sy « avec 3116 navires qui arrivent chaque année au port venant de toutes les horizons, 800 équipes au niveau des plateformes pétrolières qui passent par le port pour rejoindre les plateformes pétrolières et reviennent sur terre trois semaines après. Deux millions de personnes qui transitent à partir du port. Un million de personne qui vont à Gorée chaque année, un million de personnes qui vont en Casamance chaque année : le port est une trajectoire, un lieu d’échange, de transit et de séjour d’événements extrêmement important à sécuriser ».

Il ajoute que : « Au port de Dakar on décharge des produits pétroliers, d’hydrocarbures, du nitrate. Le port dispose de plan de sécurité, nous avons des interactions assez compliquées avec les riverains du port qui en fonction de leur embarcation de fortune viennent perturber le fonctionnement des navires occasionnant des dangers ». Mieux, encore affirme, le capitaine de vaisseau, Mamadou Ndiaye secrétaire général de la Haute Autorité chargée de la Coordination de la Sécurité maritime, de la Sûreté maritime et de la Protection de l’Environnement Marin (Hassmar) : « la position géographique du Port de Dakar lui confère un atout indéniable dans le transport maritime. En effet, il est le premier port d’escale en eaux profondes pour le trafic maritime en provenance du nord et le dernier pour celui en provenance du sud. Il est un maillon important de la chaîne logistique internationale, en tant que port d’éclatement et hub sous régional, ambitionnant de devenir un hub international. Son apport dans l’économie nationale ainsi que sous régionale n’est plus donc à démontrer ».

Sous ce registre avec un port qui performe économiquement et financièrement et une exploitation imminente du pétrole et du gaz offshore, il est plus que important selon l’autorité portuaire d’impliquer les forces de défenses et de sécurité qui sont avec eux tous les jours afin qu’une présentation exhaustive de l’ensemble des risques soient identifiés. Surtout que le PAD sur 2022-2023 a affiché de très belles prouesses quand aux enjeux financiers, s’est félicité son Directeur Général, il faut voir comment arriver à juguler tous les risques grâce à l’expertise et les missions principales des forces de defense et de sécurité.

En outre, les autorités travaillent sur comment prendre en compte le développement du port de dakar avant la mise en service des ports principaux que le Président Macky Sall a mis en place, a fait savoir Mountaga Sy.Il assure : « nous avons le port de Ndayane, de Bargny-Sendou, de Dakhonga que le Président a livré, de Ziguinchor qui est prêt à être mis en service, une mutualisation organisée de nos activités en relation avec les forces de défense et de sécurité pendant trois jours nous permettra de sortir le plan le mieux indiqué pour pouvoir mitiger ce type de risque, de défis. Nous allons travailler sur des défis commerciaux, marchands, financiers, de sureté, de sécurité qui nous sont inspiré par les excellents résultats des audits des gardes côtes américaines qui placent le port de Dakar comme étant la plateforme portuaire la plus sûre et la plus sécure de la sous-région. Quand on a une belle performance le souci majeur d’un bon manager c’est de s’assurer de la pérennité de cette performance en ayant le soutien et un encadrement des meilleurs experts en la matière ».

Durant trois jours un diagnostic sans complaisance de la situation du port sera fait par les acteurs et qui vont esquisser ensemble des pistes de solutions durables.

Les recommandations issues de cette rencontre serviront aux autorités en charge de la mise en œuvre du dispositif sécuritaire des infrastructures portuaires de boussole dans la prise de décision

Vérifier aussi

Partenariat public-privé: Macky Sall avait signé un contrat de 459 milliards F Cfa avec les Saoudiens à six (6) jours de son départ

A cinq jours seulement de l’élection présidentielle au Sénégal, la signature d’un contrat de partenariat …