Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Présidentielle : Menace de fraude à L’élection selon Ndiaga Gueye expert électoral, pouvant impacter le processus électoral

Menace de fraude à L’élection selon Ndiaga Gueye expert électoral: Les révélations de S.Saliou Gueye

Publicités

Communication spécialisé en marketing politique, big data, élections et démocratie au sein du laboratoire LARSIC de l’École Doctorale ED-ETHOS à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Son examen minutieux de la carte électorale sénégalaise révèle des irrégularités potentielles ayant des implications profondes sur l’intégrité du processus électoral. Cet article analyse la situation à la lumière de la présidentielle de 2019 et anticipe les défis pour l’élection présidentielle de 2024. Les anomalies identifiées incluent l’existence de bureaux de vote fictifs, de bureaux non localisables et d’abris provisoires, touchant potentiellement des millions d’électeurs. Cette étude souligne l’importance cruciale d’une carte électorale équitable et transparente dans le contexte démocratique sénégalais.

L’élaboration de la carte électorale, un élément clé du processus électoral, est souvent marquée par des manipulations potentielles. La distribution des bureaux de vote (BV) et leur localisation peuvent influencer significativement les résultats électoraux. Au Sénégal, la responsabilité de cette tâche incombe au Ministre chargé des élections, une position qui peut soulever des questions de partialité et de conflit d’intérêts, notamment lorsqu’il s’agit de membres de la coalition au pouvoir.

Problèmes Identifiés dans la Carte Électorale

L’examen de la carte électorale en 2019 révèle plusieurs préoccupations majeures :

  1. Bureaux de Vote Fictifs et Non Localisables : La présence de 701 bureaux de vote fictifs et 1837 non localisables pose des questions sérieuses sur la transparence et l’équité du processus électoral. Ces anomalies pourraient affecter la participation électorale de 2 262 462 électeurs.
  2. Abris Provisoires : L’utilisation de 2102 abris provisoires pour le vote sème le doute sur la fiabilité et la sécurité du processus de vote.
    1. Petits Bureaux de Vote : L’existence de 3550 bureaux de vote avec moins de 300 électeurs, dont 364 avec moins de 100, pourrait indiquer une tentative de manipulation du vote à petite échelle.

    Implications pour la Démocratie

    Ces irrégularités soulevées dans la carte électorale peuvent potentiellement altérer les résultats d’une élection et, par extension, la légitimité des élus. Elles mettent en lumière les risques de « gerrymandering » ou de charcutage électoral, où la redéfinition des circonscriptions électorales est exploitée à des fins partisanes. Dans un contexte démocratique, de telles pratiques sapent la confiance du public dans le système électoral et peuvent avoir des conséquences durables sur la stabilité politique et la gouvernance.Perspectives pour l’Élection Présidentielle de 2024

    Alors que l’élection présidentielle de 2024 approche, il est impératif d’examiner et de corriger ces anomalies pour assurer une compétition électorale équitable. Une surveillance accrue de la part des citoyens, des observateurs indépendants et des institutions internationales sera cruciale pour garantir un processus électoral transparent et crédible.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vérifier aussi

En matière foncière, il ne faut réformer qu’en tremblant ! Par Professeur Amsatou SOW SIDIBE

Le foncier nous tient en haleine. C’est parce que la terre est le seul refuge …