Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Présidentielles 2024: Yankhoba Diattara
Présidentielles 2024: Yankhoba Diattara

Présidentielles 2024: Yankhoba Diattara appelé à clarifier sa position par rapport au 3e mandat de Macky

Par ailleurs, suite à la sortie du ministre Aliou Sow, à travers une émission télévisée, déclarant qu’« il y a des ministres de la République qui soutiennent la 3ième candidature du Président Macky Sall, en 2024, et préparent une pétition en la circonstance, dont le ministre Yankhoba Diattara, Moustapha Fall et ses « frères » et « sœurs » de parti, de demander au 2ième vice-président du parti Rewmi, face à cette situation, d’« apporter des explications par rapport aux faits qui lui sont reprochés ».

« La recevabilité d’une candidature supplémentaire du président en exercice s’avère plus probante et qu’elle est par conséquent juridiquement fondée. L’article 27 dit : la durée du mandat du président de la République est de 5 ans. Nul ne peut faire deux mandats consécutifs. C’est des disposition simples et claires », telles sont les dispositions de la loi du Sénégal.

Publicités

Il y a deux principes de droit qui justifie cette troisième candidature : « le principe de la non rétroactivité et le principe de l’indivisibilité de l’article 27 », fait-il savoir à l’assistance pour démontrer bien-sûr que le président Macky Sall a droit à se présenter en 2024 selon certaines juristes. Ils sont revenus sur les propos de leur mentor, le Président Idrissa Seck, réitérant « ses ambitions présidentielles qui restent intactes ». Ils ne manquent pas de réaffirmer leur position par rapport à « notre candidat aux prochaines joutes électorales qui demeure le Président Idrissa Seck », bien qu’étant, disent-ils, dans « une coalition que nous respectons et où le patron en l’occurrence le Président Macky Sall se réserve de tout commentaire relatif à un 3ième mandat ».

Aussi de rappeler que « le Rewmi est autonome et accorde une importance particulière à sa liberté d’action et d’expression ». La coordination des jeunes rewmistes de Thiès-Est des 19 centres de vote de la commune, non seulement prévient que « toute initiative contraire à la volonté du Président de notre parti sera ainsi annihilée tant qu’il maintient sa position par rapport à sa candidature en 2024 », mais surtout invite tous les responsables du parti, d’ici et de la diaspora, à « prendre leurs responsabilités par rapport à cette situation pour porter la candidature du Président Idrissa Seck dans la coalition Benno Bokk Yakaar
(BBY) prochainement ».

Vérifier aussi

telechargement 7 11

Gestion du COUD : Abdou Ndéné Mbodj débusque des cafards

Le nouveau directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD), Abdou Ndéné Mbodj, …