Privatisation de la PNA: L'ASAS-And Gueusseum oppose son véto
Privatisation de la PNA: L'ASAS-And Gueusseum oppose son véto

Privatisation de la PNA: L’ASAS-And Gueusseum oppose son véto

L’alliance des syndicats de santé ASAS-And Gueusseum exprime son niet catégorique contre le vote de toute loi tendant à privatiser la pharmacie nationale d’approvisionnement (PNA). Les syndicalistes estiment que la PNA en tant qu’établissement non hospitalier de santé, doit continuer de jouer son rôle d’acheteur-stockeur et de grossiste répartiteur d’appui aux Établissements publics hospitaliers conformément à la loi hospitalière.

L’ASAS-And Gueusseum fustige le vote de toute loi tendant à privatiser la pharmacie nationale d’approvisionnement (PNA). Dans un communiqué, les syndicalistes estiment que la PNA en tant qu’établissement non hospitalier de santé, doit continuer de jouer son rôle d’acheteur-stockeur et de grossiste répartiteur d’appui aux Établissements publics hospitaliers conformément à la loi hospitalière. Ceci en bénéficiant de dérogations du code des marchés publics. « C’est le lieu de demander l’apurement de sa dette par la CMU entre autres car, depuis des décennies, elle n’a reçu aucune subvention d’exploitation de l’Etat », soutient la coalition. S’agissant de la loi portant sur la chirurgie dentaire, tout en saluant les perspectives d’encadrement de la discipline, And Gueusseum fustige toute velléité d’« assassinat » du corps des Techniciens supérieurs d’odontologie (TSO) et des Auxiliaires et autres Assistants dentaires juste pour un nombrilisme et un corporatisme dans ce pays où l’offre en soins bucco-dentaires demeure des plus faibles à cause du déficit permanent et chroniques de chirurgiens dentaires.

Publicités

La coalition salue l’appel au dialogue national incluant les centrales syndicales. «And Gueusseum considère même n’étant pas invitée que cette rencontre est aussi sociale pour solder les passifs sociaux et ne doit être que politique pour gérer des contentieux, des mandats, des parrainages et des élections car la restauration du climat social en est un challenge », laissent-ils entendre. Elle en appelle à la vigilance et à la paix, gage de tout développement salutaire durable.

Sur la situation actuelle du pays, la plateforme autonome et indépendante des syndicats les plus représentatifs de la santé, de l’Action Sociale et des collectivités territoriales, condamne avec la dernière énergie, tous les actes de tout bord faisant le lit de ce contexte délétère et périlleux avec son cortège inimaginable de morts, de blessés et d’incommensurables souffrances physiques et morales. « La désolation a atteint son paroxysme quand des ambulances et corbillards « denrées rares » de nos structures sanitaires et hospitalières, malgré les importants efforts de l’Etat, des partenaires techniques et financiers, des particuliers du Sénégal et de la Diaspora pour aider à l’accessibilité géographique ont été délibérément incendiés », indique-t-elle. Elle regrette également l’attaque des mairies, conseils départementaux et services d’État Civil vandalisés ou brûlés et leurs archives ainsi qu’aux lieux de travail d’humbles et innocentes victimes, aux saccages innommables perpétrés à l’UCAD et autres temples du savoir. «Le désarroi s’intensifie naturellement. C’est le lieu de souligner les importants gaps en infrastructures sanitaires, hospitalières et sociales à combler pour une offre de soins de qualité indigente par endroits et qui ont du mal à secourir les nombreuses victimes », plaide Asas-And Gueusseum.

NGOYA NDIAYE

Vérifier aussi

Campagne de commercialisation de l’arachide : Des opérateurs réclament 2 milliards à la Sonacos

La campagne de commercialisation de l’arachide à Ziguinchor n’a toujours pas encore commencée. Les opérateurs …