Fonds de relance post-Covid : L'Etat met en place 20 milliards pour les PME et PMI
V

Programme de relance Post-Covid : Le Fonsis lance un fonds de 20 milliards de F Cfa pour les entreprises impactées 

Les activités du Fonds islamique de relance (Fir) ont été officiellement lancées, ce mardi par le Fonds souverain d’investissements stratégiques (Fonsis). Il s’agit d’un montant de 20 milliards F Cfa destiné à soutenir la résilience économique et sociale des petites et moyennes entreprises (PME) et des petites et moyennes industries (PMI) impactées par la pandémie de Covid-19.

L’Etat du Sénégal et la Banque Islamique de Développement (Bid) viennent de mettre en place un  fonds islamique pour soutenir la résilience des entreprises  qui ont été frappées par la pandémie du Covid-19. Ce fond permettra aussi de soutenir les Pme. D’un montant de 20 milliards FCFA, cette facilité sera mise à la disposition des PME impactées par la Covid-19.

La cérémonie de signature de conventions entre le Fonsis et les banques partenaires notamment la Banque islamique du Sénégal et le Coris Bank s’est tenue hier, mardi 10 octobre. Il s’agit d’un fonds de 20 milliards dont les 5 milliards qui seront alloués à une intervention au niveau du capital des entreprises et les 15 milliards seront utilisés dans le cadre d’un véhicule pour la dette», a fait savoir le directeur général, Abdoulaye Diouf Sarr.

Selon lui , l’objectif dans un premier temps, c’est de financer 400 entreprises dans le semestre avec des interventions qui sont dans la fourchette de 10 millions jusqu’à 50 millions. «J’engage les acteurs à une bonne mise en œuvre de cette phase pilote en vue d’une mise à l’échelle après deux ans d’exécution», préconise-t-il.

Abdoulaye Diouf Sarr qui s’exprimait lors de la signature de deux conventions de partenariat avec Coris Bank international Sénégal et la Banque islamique du Sénégal dans le cadre du lancement du Fonds islamique de relance a déclaré également que les banques se chargeront à leur niveau de recevoir les demandes de financement des PME/Pmi et qui vont apprécier à la lumière de critères sur la base du principe de la finance islamique. «Je compte sur tous les partenaires pour que le mécanisme soit efficient et sans goulot d’étranglement, afin de  permettre très rapidement d’atteindre l’objectif visé», espère-t-il.

Vérifier aussi

Accès à l’électricité: La Senelec signe des contrats pour le projet régional pour

La Senelec a récemment signé les contrats de travaux pour le projet régional d’accès à …