Projet "Tosyali": Bargny fait le procès et s'oppose au projet
Projet "Tosyali": Bargny fait le procès et s'oppose au projet

Projet « Tosyali »: Bargny fait le procès et s’oppose au projet

Le collectif «Bargny dit Non à l’usine Tosyali» s’est à nouveau signalé dimanche dans son combat. Mettant à profit la Journée mondiale de l’environnement, la structure a organisé une manifestation au centre culturel Ndiouga Dieng pour rejeter un projet en déphasage avec la réglementation en vigueur dans le secteur.

«Ce projet est en total déphasage avec la loi sur les Zones économiques spéciales (Zes) qui prévoit obligatoirement la réalisation d’une étude d’opportunité», a indiqué le communiqué du collectif. «Vu tous les vices qui précèdent ses débuts, ce projet éveille logiquement toutes les craintes car l’installation de Tosyali va inévitablement entraîner la démolition des maisons à Wakhandé et transformer les autres quartiers de Diamalaye, Minam, Bargny Guedj, Gorée, en lieux invivables», a poursuivi le document. «Cette installation industrielle est également une menace élevée qui pèse sur l’activité des femmes transformatrices dont le site est empiété par la Zes», ont encore insisté les membres du collectif.

Publicités

Pour Omar Mbengue, porte-parole du jour, l’objectif est de contraindre les populations à quitter sans le leur dire explicitement. «L’objectif est clair. C’est de mettre les Bargnois devant le fait accompli pour les obliger à quitter leurs terres. La Sococim qui est là depuis des décennies, ensuite on nous force à cohabiter avec la centrale à charbon, le port minéralier et vraquier et aujourd’hui l’usine de métallurgie et de sidérurgie Tosyali», a-t-il regretté. D’après le document du collectif, c’est une Zes de 100 hectares qui revient à l’usine Tosyali. en plus500 hectares avaient été défalqués du périmètre communal pour le port minéralier et 29 autres pour la centrale à charbon. «Nos parents vivant aux bords de la mer sont traumatisés par l’érosion côtière et l’avancée de la mer qui détruisent leurs maisons.

L’environnement à Bargny se dégrade de plus en plus, les tensions sociales et foncières s’exacerbent avec les expropriations répétées et sans indemnisations et l’économie locale est mise en péril», a étalé le document comme conséquence. Autant d’impairs qui conduisent les membres du collectif à se radicaliser dans ce combat. «Le collectif marque fermement son opposition à l’installation de Tosyali et à la violation des droits des populations de Bargny», ont-ils fait savoir demandant aux autorités concernées sur le sujet à prendre les dispositions nécessaires pour mettre un terme à ce projet. «Nous entendons user de toutes les voies de recours afin que les droits humains et environnementaux des citoyens de Bargny et environs soient respectés», a posé le porte-parole, assurant que la lutte va continuer pour l’annulation du projet d’installation de l’usine sur les terres de Bargny.

Vérifier aussi

Sénégal : Al Jazeera

Manifestations au Sénégal : Al Jazeera fait des révélations accablantes

Le média arabe, Al Jazeera, a publié ce jeudi un article accablant sur la gestion …